Il avait enflammé l’été 1997. Le chanteur camerounais Wes Madiko, auteur du tube d’été «Alane» en 1997 est mort à l’âge de 57 ans. L’artiste est décédé à l’hôpital d’Alençon, dans l’Orne, des suites d’une opération médicale due à une infection nosocomiale, selon le site d’information camerounais Le Bled parle.

L’annonce a été faite par sa famille et Djily Smith, un ami et co-producteur, dans un communiqué publié ce samedi. «Une légende nous a quitté, nous laissant un ultime message de paix pour l’humanité sur son lit d’hôpital qui vous sera communiqué dans les jours à venir», écrivent-ils dans ce texte publié sur Facebook.

Le chanteur est décédé à l’hôpital d’Alençon, dans l’Orne, où il habitait depuis 2006, a confirmé la famille à nos confrères de L’Orne Hebdo. Wes était hospitalisé depuis plusieurs jours. Selon Le Bled Parle, un site d’informations camerounais, le chanteur est décédé des suites d’une opération médicale due à une infection nosocomiale.