Photo illustration

Le Sri Lanka a renvoyé à la Grande-Bretagne 21 conteneurs de déchets renfermant pour certains des déchets biomédicaux qui avaient été expédiés illégalement vers l’île.

Ce sont au total 260 tonnes de déchets arrivés au port principal de Colombo entre septembre 2017 et mars 2018 qui ont été renvoyés, ont annoncé les douanes sri lankaises après le départ des conteneurs dimanche.

Ils étaient censés contenir de vieux matelas et des tapis usagés, mais ils renfermaient aussi des déchets biomédicaux.

« L’expéditeur a accepté de reprendre ces 21 conteneurs », a indiqué dimanche à l’AFP le porte-parole des douanes Sunil Jayaratne.

Il n’a pas révélé ce qu’étaient précisément ces déchets. Mais des conteneurs similaires arrivés précédemment renfermaient des bandages et même des organes humains provenant de morgues, selon des responsables.

242 autres conteneurs se trouvent toujours à l’abandon dans le même port et sur une zone franche à proximité du port où ils contaminent l’eau et l’air de la zone. Ils étaient arrivés en 2017 et 2018.

Le gouvernement a engagé des poursuites judiciaires contre le transporteur qui a acheminé ces conteneurs pour qu’il les remporte.

Le renvoi des conteneurs s’inscrit dans un contexte de refus de pays d’Asie fatigués d’être la décharge des grands pays développés. Plusieurs nations d’Asie du Sud-Est ont ainsi renvoyé ces dernières années des conteneurs vers leur pays d’origine.