(Photo by CHANDAN KHANNA / AFP)

Le nouveau variant du Covid-19 détecté au Royaume-Uni a été découvert en Chine chez une étudiante de retour de ce pays, ont annoncé les autorités.

Dans un communiqué rédigé mercredi, le Centre de contrôle et prévention des maladies (CDC) a rapporté que cette nouvelle souche avait été isolée chez une femme de 23 ans rentrée à Shanghai le 14 décembre en provenance du Royaume-Uni.

Le variant a été découvert le 24 décembre dans ses échantillons d’analyse. Pékin avait annoncé le même jour la suspension de ses vols avec la Grande-Bretagne.

Cette souche est la première du nouveau variant à être importée en Chine « et pose une grave menace à la prévention et au contrôle du Covid-19 » dans le pays, selon le communiqué.

En conséquence, plusieurs mesures de contrôle ont été prises, notamment la mise à l’isolement de la malade.

Ses contacts ont été retracés, notamment les passagers et le personnel de vol qui se trouvaient près d’elle pendant son voyage en avion.

« Les lieux spécifiques par où elle est passée sont entièrement désinfectés », selon le CDC.

Le nouveau variant du coronavirus détecté au Royaume-Uni est 50% à 74% plus contagieux que les autres souches existantes, selon les experts.

A la suite de son apparition, une cinquantaine d’Etats ont suspendu ces dernières semaines les arrivées de voyageurs en provenance de ce pays.

Le variant britannique a déjà été retrouvé dans plusieurs pays, comme le Canada, les Etats-Unis, le Portugal, la France, la Jordanie, la Corée du Sud ou encore le Chili.

La Chine, où le nouveau coronavirus a fait son apparition il y a un an, a depuis pratiquement enrayé l’épidémie. Le pays a fermé fin mars ses frontières à la plupart des voyageurs étrangers et a drastiquement réduit ses liaisons aériennes avec le reste du monde.