US President Donald Trump speaks during a Make America Great Again rally at La Crosse Fairgrounds Speedway on October 27, 2020, in West Salem, Wisconsin. (Photo by Brendan Smialowski / AFP)

Pandémie, crise économique, vague de protestation contre le racisme: cette année, la course à la Maison Blanche est en tout point exceptionnelle. La voici résumée de A à Z, pour mieux s’y retrouver.

A comme l’Amérique d’abord — Le slogan de Donald Trump, répété à foison, qui résume son idéologie politique depuis son arrivée au pouvoir.

B comme Black Lives Matter — Mouvement de lutte contre les brutalités policières et le racisme, qui connaît un regain de mobilisation aux Etats-Unis depuis la mort de l’Afro-Américain George Floyd, tué par un policier blanc en mai.

C comme Coronavirus — Donald Trump a promis que le coronavirus « finirait par disparaître » maintes fois, avant de l’attraper lui-même en octobre.

D comme Delaware — Joe Biden s’est retranché dans ce petit Etat, où il réside, pendant une grande partie de la campagne, confinement oblige. Son adversaire l’accuse régulièrement de se cacher « dans son sous-sol ».

E comme Elu — A partir du 3 novembre, le vainqueur de la présidentielle deviendra le « président élu » jusqu’à son investiture.

F comme Fraude — Le vote par correspondance risque de mener à des « fraudes d’une ampleur inédite » affirme depuis des mois M. Trump, sans preuve tangible.

G comme Gaffes — C’est l’épée de Damoclès suspendue jusqu’en novembre au-dessus de Joe Biden, habitué des maladresses.

H comme Hydroxychloroquine — Au coeur d’une controverse scientifique, ce médicament a été pris par le président de façon préventive contre le coronavirus en mai. Son efficacité n’a pas été démontrée.

I comme Investiture — Elle aura lieu le 20 janvier 2021 sur les marches du Capitole.

J comme Joe — « Joe l’Endormi », c’est le surnom que Donald Trump, 74 ans, donne à son rival de 77 ans, suggérant un supposé manque de dynamisme voire une forme de sénilité.

K comme Kamala Harris. Converse aux pieds, sourire, solide CV de sénatrice, la colistière noire de Joe Biden, âgée de 56 ans, est l’atout peps de la campagne démocrate.

L comme Levées de fonds — Les sommes levées et dépensées lors de cette campagne présidentielle battent des records. Fin septembre Joe Biden avait 432 millions à la banque, contre 251 millions pour Donald Trump.

M comme Meetings — C’est le point fort de Donald Trump qui les enchaîne à un rythme effréné, se rendant souvent dans plusieurs Etats en une journée.

N comme Nomination — Le milliardaire a enregistré une victoire politique indéniable avec la confirmation à la Cour suprême de la juge conservatrice Amy Coney Barrett, qu’il a nommée.

O comme Obama (Barack) — Il a fait son grand retour sur les estrades pour soutenir son ancien vice-président Joe Biden.

P comme Pandémie — Elle a fait plus de 226.000 morts aux Etats-Unis.

Q comme QAnon — Une mouvance conspirationniste pro-Trump que le président se refuse à condamner explicitement.

R comme Républicain — Surnommé le « Grand Old Party », le parti républicain contrôle le Sénat, et a porté depuis sa création 19 présidents à la Maison Blanche.

S comme « Swing States » — Ces Etats-clés, comme la Pennsylvanie ou l’Ohio, font et défont les victoires présidentielles aux Etats-Unis, en basculant d’un parti à l’autre.

T comme Trump (Donald) — Noms d’oiseaux, tweets à gogo et chevelure orangée, en quatre ans de présidence Donald Trump a bousculé les codes de la politique américaine.

U comme Ukraine —  Après avoir été au coeur du procès en destitution historique du président, l’ex-république soviétique a refait surface dans la campagne, Donald Trump attaquant Joe Biden sur les affaires de son fils Hunter dans ce pays.

V comme Vote anticipé — Plus de 68 millions d’Américains ont déjà voté par anticipation, un record.

W comme Wisconsin — La bataille sera serrée dans cet Etat rural du Midwest où des affrontements entre militants antiracistes et miliciens d’extrême-droite ont fait deux morts fin août.

Y comme « YMCA » — ou « Macho Man », c’est sur ces tubes du groupe Village People que Donald Trump se déhanche à chacun de ses meetings, devant ses partisans électrisés.

X comme Xénophobie — Joe Biden a dénoncé la « xénophobie » de Donald Trump à plusieurs reprises, notamment son choix d’appeler le coronavirus, « un virus étranger ».

Z comme Zombie — A quelques jours d’Halloween, l’équipe de campagne du président un sorti un clip accusant Joe Biden d’être un mort-vivant avide de chair fraîche.

dax/seb/ahe