- Publicité -

Les trois partis de l’opposition réclament un rappel du parlement

Les trois partis de l’opposition parlementaire (Ptr, MMM et PMSD) ont réclamé unanimement un rappel du parlement au vu de la situation actuelle du pays.

- Publicité -

Ce samedi 5 septembre, lors de la réunion tripartite tenue à Ébène, il a été indiqué que le leader de l’opposition, Arvin Boolell, ira de l’avant avec une motion si le parlement n’est pas rappelé.

« Nous sommes dans une situation exceptionnelle et le rappel du parlement est le voeux de tous ceux qui ont marché samedi », a déclaré Arvin Boolell.

Pour le leader du MMM, Paul Bérenger, « c’est le pire moment pour donner congé au parlement. » Il demande une Full Fledge Commission of Inquiry, présidée par un ancien juge, pour faire la lumière et des recommandations sur le naufrage du Wakashio.

Selon Xavier-Luc Duval, leader du PMSD, le gouvernement, sous le standing order 9-11, a le pouvoir de rappeler le parlement d’urgence. « Il faut discuter des thèmes du moment et ne pas laisser la démocratie parlementaire être bafoué », soutient-il.

Pour Navin Ramgoolam, leader su PTr, « Il y a une crise dans le pays, le Premier ministre n’écoute pas ce que lui dit la population”.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour