(Photo by Anne-Christine POUJOULAT / AFP)

Manchester City renversant! Avec un coup franc de Riyad Mahrez, l’équipe de Pep Guardiola a dompté le Paris SG (2-1) mercredi en demi-finale aller de Ligue des champions, prenant une option sur la première finale de son histoire avant le match retour mardi.

La frappe de l’international algérien, natif de région parisienne, a transpercé le mur adverse (71e) pour offrir la victoire à City, alors que son capitaine Kevin De Bruyne (64e) avait répondu à l’ouverture du score de Marquinhos (15e).

Et voilà Manchester City tout proche d’atteindre enfin la finale de C1, Graal absolu de ses propriétaires émiratis, cinq ans après son échec en demi-finales en 2016.

« C’est un bon résultat, on a marqué deux buts à l’extérieur, c’est fantastique, mais tout reste ouvert », a néanmoins prévenu Guardiola en conférence de presse, appelant ses joueurs à continuer à jouer leur jeu offensif sans se renier: « J’espère qu’on sera nous-mêmes au retour. »

Sur l’égalisation, Keylor Navas, éblouissant face au Bayern (3-2, 0-1), s’est laissé piéger comme un débutant sur le centre-tir de De Bruyne, Kylian Mbappé et Neymar sont passés à côté de leur match, et Idrissa Gana Gueye, énorme ratisseur contre Munich, a été exclu pour un tacle raté sur la cheville d’Ilkay Gundogan (78e).

Le Sénégalais avait aussi commis juste avant la faute sur Phil Foden qui a coûté le magnifique coup franc direct de Riyad Mahrez (71e).

« C’est le football et parfois ce n’est pas facile », a dédramatisé l’entraîneur parisien Mauricio Pochettino. « Un match reste un match et je ne vais rien dire à propos de mes joueurs. Leurs efforts ont été incroyables. »

En sept minutes le PSG a gaspillé le but d’avance de Marquinhos (15e) et sa belle première mi-temps, où il avait éteint le jeu collectif de Man City, loin de ses standards avec 53% de possession.

Auteur d’un doublé à Munich, Kylian Mbappé était bien moins en verve mercredi,  privé des espaces qu’il aime tant par le schéma mis en place par Pep Guardiola.

– Neymar passé à côté –

Sur son meilleur numéro du match, une série de crochets dans la surface, le champion du monde a failli trouver Marco Verratti mais l’Italien a été trop court pour couper son centre devant la ligne (56e).

Neymar, insaisissable au quart retour, même s’il n’avait pas marqué, est passé encore plus nettement à côté de son match.

Seul Angel Di Maria a été à la hauteur de sa réputation de « Fantastique ». Très actif en défense, l’Argentin a aussi offert sur corner le but à la tête de Marquinhos, buteur pour son retour sur les terrains, trois semaines après être sorti blessé juste après avoir marqué à Munich.

Le capitaine parisien avait déjà ouvert la voie en marquant le premier but contre Leipzig (3-0) l’an dernier en demi-finale après avoir égalisé au tour précédent contre l’Atalanta Bergame (2-1), mais cette fois-ci cela n’a pas suffi à Paris, victime du réveil tardif, mais létal, des stars de City.

– Encore De Bruyne –

En première période, un pied – un peu haut – de Leandro Paredes devant Bernardo Silva (33e) et le poing ferme de Keylor Navas devant Phil Foden (42e) avaient stoppé les dangers des probables futurs champions d’Angleterre.

Mais City est revenu bien plus incisif après la pause.

De Bruyne a d’abord égalisé d’un centre en cloche qu’ont laissé passer la charnière parisienne comme Navas. Il avait déjà martyrisé les Parisiens en marquant à l’aller comme au retour en quarts de finale de la C1 2016 (2-2, 1-0).

Puis Mahrez a rapproché les Sky Blues de leur première finale de Ligue des champions, celle après laquelle court Guardiola depuis cinq ans qu’il est aux manettes.

Mais il reste un match retour, mardi, et les revanches en jeu le sont toujours.

Le City émirati a gardé son emprise dans le duel des nouveaux riches contre le Paris qatari, et « Pep » a pris l’avantage sur « Poche », qui l’avait éliminé en quarts il y a deux ans avec Tottenham (1-0, 3-4).

L’arc de triomphe dessiné dans les tribunes du Parc des Princes semble très loin…