Dans le cadre stratégie nationale de la sécurité routière, la limitation de vitesse sera bientôt réduite dans les villes du pays. Ce projet pilote a officiellement été présenté par le ministre du Transport, Alan Ganoo, à la municipalité de Port-Louis ce samedi, 17 juillet.

La limitation de vitesse dans les villes passera ainsi de 60 km/h à 40 km/h dans les artères principales et de 30 km dans les routes latérales. La même décision s’appliquera à l’avenir pour des grosses agglomérations situées dans les villages.

« Nous estimons que les accidents de la route coûtent à l’économie mauricienne environ Rs 6 milliards par an en termes de perte de productivité, de frais médicaux, de dégâts matériels et de frais administratifs. Selon l’OMS, une réduction de 5% de notre vitesse peut entraîné une réduction de 30% du nombre d’accidents fatal. De plus, un piéton a plus de 80% de chance de vivre après avoir été percuté par une voiture qui roulé en dessous de 30km/h », a déclaré Alan Ganoo.

Le ministre du Transport n’a toutefois pas annoncé de date précise quant à mise en place de cette nouvelle limitation de vitesse.

Dharamdev Nathoo Nathoo, directeur de la Traffic Management and Road Safety Unit (TMRSU), a indiqué que les Nations unies recommandent de construire des routes avec des dispositifs afin de réduire la vitesse, d’établir des limites de vitesse en fonction des routes, et de sensibiliser sur les dangers de la route.