Bruneau Laurette, activiste, a présenté officiellement son parti politique, Linion Sitwayin Morisien, à la presse, ce dimanche 29 août, et ce, un an après que les Mauriciens se soient rassemblés en masse pour la grande marche citoyenne à Port-Louis.

« Aujourd’hui, cela fait 12 mois depuis que les citoyens mauriciens sont descendus dans les rues pour manifester leur dégoût et leur colère. Cette marche est entrée dans l’Histoire. Nous n’avons pas le choix que de devenir le bouclier contre le gouvernement », a déclaré le leader de Linion Sitwayin Morisien.

Pour l’activiste, notre situation politique, sociale, économique, démocratique est devenue plus dangereuse que la Covid-19. Très critique envers le gouvernement et l’opposition, Bruneau Laurette est d’avis que le parlement mauricien est devenu « un cirque ».

Revenant sur la catastrophe écologique du Wakashio, survenu l’année dernière, Bruneau Laurette a souligné que des zones d’ombre sont encore présentes.

« Heureusement que le peuple a été  présent pour sauver notre environnement marin, alors que les autorités ont fui leurs responsabilités. Nous n’avions pas d’autre choix que d’agir », a soutenu ce dernier.

«  Il faut envoyer un signal fort au gouvernement pour son incompétence et son inconscience. Au niveau de Linion Sitwayin Morisien, nous n’avons aucun doute de la direction que nous devons prendre”, a-t-il soutenu.

« Nou bizin pran pozision politikman pou sanz nou sistem politik ki finn depase », a affirmé Bruneau Laurette.

Linion Sitwayin Morisien aspire ainsi à “plus de justice sociale” et au respect de la dignité des citoyens et de leur liberté d’expression. « Le gouvernement et l’opposition ne répondent plus à l’aspiration des citoyens. Nous avons les mêmes droits », a fait ressortir Bruneau Laurette.

Parmi les combats de Linion Sitwayin Morisien, un nouveau Public Protector Act, la régularisation ainsi qu’un plan de formation et de pension pour les pêcheurs, la nomination du Commissaire de police basée sur la méritocratie et une nouvelle Constitution, qui protège les citoyens, entre autres.