« Aucune brèche n’a été constatée sur le bateau », a déclaré le ministre de la Pêche, Sudeer Maudhoo, une nouvelle fois en conférence de presse cet après-midi après l’échouement du chalutier chinois, LURONGYUANYU588, à Pointe-aux-Sables hier.

Sudeer Maudhoo a affirmé que le bateau est « intacte » et que les traces d’huile détectées ce matin ne provenaient pas du LURONGYUANYU588. « L’huile ne provient pas du tank du bateau. Elle sort peut être de l’hélice, mais il n’y a pas eu de fuite », a déclaré ce dernier.

Le ministre a indiqué néanmoins que, par mesure de précaution, 310 mètres de booms ont déjà été placés par la société Polyeco, désignée pour assurer les opérations de pompage et responsable du refloat du bateau.

« Un membre de l’équipe de Polyeco se trouve déjà sur le bateau pour préparer les opérations de pompage. Le pompage et l’enlèvement du bateau devraient prendre quatre à cinq jours », a ajouté le ministre.

Par ailleurs, le CID et les officiers du Shipping se sont déjà rendus à bord pour saisir des documents nécessaires à l’enquête.

L’équipage a été transporté sur un autre bateau en attendant leur résultat du Covid test. Le ministre tient cependant à préciser que le chalutier chinois ne vient pas directement d’un pays et a fait plusieurs jours en mer.