Photo illustration

L’ONU a mis en garde vendredi contre le désastre humanitaire qui menace Madagascar où les effets dévastateurs d’une sécheresse sévère ont encore été aggravés encore par des tempêtes de sable.

Le directeur principal des opérations du Programme alimentaire mondial (PAM), Amer Daoudi, en mission dans la zone, a décrit des scènes « d’enfants qui n’ont plus que la peau sur les os », et de femmes obligées de vendre leurs ustensiles de cuisine, au cours d’un briefing de l’ONU à Genève.

« Ce que j’ai vu hier (jeudi) ce sont des images terribles d’enfants qui meurent de faim, qui souffrent de malnutrition et pas seulement les enfants mais aussi les mères, les parents et la population des villages que nous avons visités », a raconté M. Daoudi, ajoutant que ce sont des images qu’il n’avait pas vues depuis longtemps.

Il a expliqué que le PAM avait besoin immédiatement de 75 millions de dollars pour « couvrir les besoins pour les quelques mois à venir ».

« Ce que nous avons sur place est suffisant jusqu’en juillet avec des demi-rations mais ce n’est pas suffisant », a-t-il mis en garde. « Les demi-rations permettent de préserver mais pas d’alléger les souffrances », a-t-il dit.

-AFP