Avant d’être des amis, Béatrice Bijoux-Bellepeau, designer, Steeves Ramiah, hair artist, et Hans Telvave, expert en maquillage, sont avant tout des collaborateurs. Ensemble, ces professionnels de la beauté comptent quelques expériences de relooking réussies. La dernière en date, celle de Marie Christine Dryden. Un accompagnement qui a permis à cette jeune femme de retrouver le sourire. Scope s’est glissé dans les coulisses de cette nouvelle aventure.

Photos et vidéos : Sk’eyes

Une histoire touchante et inspirante, une équipe de professionnels à l’écoute. Ce sont là les parfaits ingrédients pour un relooking réussi. En ce dimanche matin, l’ambiance est particulière au Hair Club à Rose-Hill. Steeves Ramiah et son équipe entourent Marie Christine Dryden, l’unique cliente du salon de beauté. Le hair artist explique à ceux présents sur les changements qu’il compte apporter à la chevelure de cette dernière. Pour sublimer son look et mettre en valeur ses cheveux métissés, une coupe simple est évoquée. Au passage, un soin detox en profondeur sera nécessaire avant d’apporter un reflet naturel pour camoufler ses cheveux blancs. La tête reposée sur le bac à shampoing, chouchoutée, entourée et surtout conseillée, la gagnante du concours lancée sur Facebook par Béatrice Bijoux-Bellepeau, conceptrice de Busy B, savoure son moment.

Accord parfait

Avec le Coronavirus, l’industrie de la mode et de la beauté a également été frappée de plein fouet. “Malgré nos malheurs, nous sommes tout de même des gens privilégiés et avons les ressources de nous remettre debout et de rebondir, alors que tous n’ont pas cette chance”, souligne Béatrice Bijoux-Bellepeau. D’ailleurs, depuis l’année, elle voit défiler dans son magasin des femmes qu’elle ne reconnaît plus. “Entre difficultés financières et incertitude face à l’avenir, le travail, la maison et les enfants, elles n’ont quasiment plus de temps à se consacrer”, rajoute cette dernière. D’où l’idée d’organiser en juillet dernier un Empowerment Workshop, pour apprendre à ces dernières à se découvrir et de prendre confiance en elles.

Ce relooking a été pensé pour donner une deuxième chance et un nouveau départ à une femme. Entre des centaines de candidates aux histoires les unes les plus poignantes que les autres, Marie Christine Dryden a été choisie. Une enseignante de carrière qui s’est quelque peu perdue en route et qui a gagné plus de dix kilos en six mois (voire encadrée). Aux petits soins pour la coiffer, la maquiller, l’habiller, le trio la sublime tout en veillant à ne pas dénaturer la personne. L’objectif principal était surtout qu’elle gagne en confiance et trouve enfin le style qui lui convient. “ Quand les gens viennent chez Busy B, je les conseille d’après leur morphologie, leurs activités, leur quotidien. Par contre, quand il s’agit de relooker une personne et lui redonner un boost, j’ai besoin de m’associer à une équipe de professionnels”, explique Béatrice Bijoux-Bellepeau.

Qui de mieux placés pour cette aventure que ses amis et complices, Steeve Ramiah et Hans Telvave?. Ce n’est pas le premier projet de relooking que signe ce trio. Dans l’univers de la coiffure, on ne présente plus Steeve Ramiah. Au cours des années, le coiffeur et ID Artist de l’Oréal Professionnel n’a eu de cesse de se réinventer au travers des formations à l’étranger. De même, la mise en beauté à travers les couleurs n’a plus de secret pour Hans Telvave. Depuis ses débuts, ce pro du pinceau, présent sur le comité Miss Mauritius, a fait un beau parcours. “C’est vraiment une équipe de professionnels. Nous sommes sur la même longueur d’onde”, souligne la designer. À ce joli trio, s’ajoute Sk’eyes, équipe spécialisée dans la photographie et la vidéographie, dirigée par Guito Jugloll, qui a capturé et mis en valeur les différentes étapes de leur travail.

Un trio qui sublime

Ouvrant le volet coiffure, c’est un Steeve Ramiah très inspiré par l’histoire de Marie Christine qui nous explique qu’être dans l’authenticité est primordial de nos jours. Bien que ce soit possible de venir métamorphoser avec une coupe ou un brushing, “Il faut aussi qu’on ait les outils pour se coiffer simplement et naturellement soi-même au réveil. Christine est une femme qui a de l’allure et ses cheveux doivent avant tout venir souligner son caractère”, lance-t-il.

Le maquilleur professionnel a, pour sa part, souhaité accentuer la douceur qu’il a décelée chez la jeune femme. Et ce, par un maquillage et des couleurs qui mettent en valeur son teint naturel. “Des yeux sobres et des lèvres foncées, un eye liner flou et un blush naturel”. Les couleurs vont aussi de pair avec des conseils pour l’accompagner au quotidien. “Des techniques de maquillage et de soins du visage qu’elle pourra reproduire chez elle, à savoir comment traiter son hyperpigmentation pour unifier son teint, l’entretien de ses sourcils et autres”. Autant d’aspects qui peuvent venir rebooster la confiance de la personne.

Bien entendu, le maquillage s’est aussi improvisé par rapport aux tenues. La créatrice de mode a choisi de réveiller la féminité qui sommeille en Marie Christine Dryden. “En tant que prof, elle a toujours été beaucoup plus dans le côté pratique, que féminin”. Après quelques légers imprévus, trois tenues ont été retenues. Une robe tunique accessoirisée avec des baskets blanches pour les sorties de tous les jours. Une robe portefeuille, aux motifs fleuris portée avec des talons pour mettre de la lumière dans son quotidien. Pour terminer avec une robe de soirée.

Au terme de cette expérience, c’est une cliente satisfaite et souriante qui est ressortie du salon de coiffure. Alors que pour le trio chic et choc, c’est surtout la satisfaction du travail bien fait qui a primé.

Marie Christine Dryden : “Ce fut une thérapie…”

Marie Christine Dryden a vécu pas mal de moments difficiles depuis le confinement. Enveloppée par le stress, la fatigue et une dizaine de kilos en plus, elle n’était plus bien dans sa peau. Le système éducatif bouleversé n’a guère épargné cette enseignante qui compte plus de 25 ans de carrière. En parallèle, son époux a connu des soucis de santé et a subi une intervention. “Il fallait être à ses cotés tout en s’occupant des tâches ménagères. Sans oublier les cours en ligne qui étaient prenants”. Entre sautes d’humeur et irritabilité, la santé de Marie Christine s’est également détériorée. Elle a fait une grosse déprime, ne trouvait plus goût à rien. Ce relooking est venu à point, comme une bouée de sauvetage. Entourée d’une équipe chaleureuse, aux petits soins, qui met à l’aise de suite, ça reste une expérience inoubliable “J’ai eu droit à ma première épilation des sourcils et j’ai savouré un massage de la tête. Bref, j’ai adoré me faire prendre en main des pieds à la tête. Une thérapie que je conseille à tous ceux qui se cherchent encore.”