Ce samedi 30 janvier, la pop star russe Sati Kazanova, sera en concert à l’auditorium Octave Wiehe à partir de 19h30. Organisé par la Bm Sangha Association, le concert accueillera sur scène également des artistes locaux, certains assurant l’avant première et les autres accompagnant l’artiste russe. Une partie de la recettes ira au projet de plantation de moringa et d’amla près du Bagatelle Dam.

Sataney Setgalievna Kazanova, plus connue comme Sati Kazanova, sera en concert chez nous le samedi 30 janvier. Cette immense star russe offrira aux Mauriciens un concert unique en son genre intitulé Love and Unity Mantra Concert dans un style qui fusionne la pop music aux rythmes ethniques. “La majorité de mon répertoire représente des mantras dans une façon moderne et électronique. Ma musique est faite de divers instruments traditionnels et modernes, de la flûte classique au handram en passant par le saxophone et le clavier. Je veux montrer que chanter des mantras n’est pas ennuyeux, je veux donner aux jeunes le gout d’aimer les mantras.”

Star Factory.

C’est en 2002 que la chanteuse s’est faite connaître à travers le groupe Fabrika avec lequel elle avait participé dans l’émission Star Factory. “À un moment, j’ai su que je ne voulais plus chanter ces chansons-là. Elles étaient plaisantes, mais je devais passer à autre choses. J’avais le feeling que ça devait être quelque chose de plus profond.” Elle se mit ainsi à explorer cet appel pour trouver sa voie. Elle songea aux chansons d’amour ou à des chansons tristes mais elle fut vite dissuadée par son producteur. “Mon producteur, un des meilleurs de Russie, m’avait dit que les gens ne voulaient pas des chansons tristes. J’était d’accord avec lui, c’est notre mission d’artiste, d’apporter de la joie et du bonheur.”
Sati Kazanova a découvert sa vraie vocation peu avant 2012. Tout a débuté par son attirance pour le yoga. Elle découvre en parallèle les mantras. “J’ai tout de suite été charmée par les mantras. J’en écoutais tous les jours, j’avais une longue playlist sur mon ordinateur. Je ressentais le désir d’un changement ,mais je ne savais pas encore de quoi il s’agissait.”

C’est en 2012 qu’elle rencontre celui Sri Swami Vishwananda qui devenit son Gurudev. “Je continuais à me produire avec le groupe seulement parce que je devais le faire mais je n’avais plus la passion. Chanter des mantras, même devant uniquement 50 personnes, me parlait plus.” De là elle changea de cap.

Sati Kazanova est née dans la République d’Adygea dans le sud de la Russie où plusieurs petites républiques peuvent être trouvées. C’est une région montagneuse où la majorité des personnes sont de confession musulmane. L’agriculture y est la principale activité. Très attachée à ses origines, Sati Kazanova espére un meilleur avenir pour sa région natale. “Pendant la période soviétique, ces régions étaient plus riches. J’espère qu’un jour le gouvernement leur portera d’avantage d’attention et de support.”
Les billets du concert sont en vente dans les magasins Mikado à Port-Louis et Bagatelle ainsi que sur ticektbox.mu.

————————————

Concert spontané.

Sati Kazanova est venue à Maurice pour visiter son son Gurudev, Sri Swami Vishwananda, qui est rentré au pays depuis peu. C’est ce dernier lui a suggéré l’idée d’organiser ce concert. “Ça doit être ma cinquième ou sixième visite à Maurice. J’avais un grand désir de venir voir mon gurudev, même si mon mari et moi avons dû aller en quarantaine. Il y a deux semaines, il m’a demandée si ça m’intéressait de me produire à Maurice. Je lui ai répondu que je n’avais pas de musiciens, de robes, de maquillage mais si ce que vous voulez, nous allons le faire.”
De ce fait, tout a dû être improvisé très rapidement. Sati Kazanova sera ainsi accompagnée par des musiciens locaux qu’elle a pu rencontrer et qui lui ont laissé les meilleurs feelings. “Quand je vais dans d’autres pays, j’aime inviter quelques musiciens à venir collaborer. Là, je serais accompagnée uniquement de musiciens locaux. Par ailleurs, je dois dire que vous avez des percussionnistes très talentueux ici.” À noter que la première partie partie sera assurée par d’autres musiciens locaux.