Danilo Sanassee est un créateur digital. À travers ses œuvres, il compose, recompose et retravaille des photos auxquelles il donne une seconde vie. Un mode d’expression qu’il a commencé à développer pendant le confinement de l’année dernière. Il envisager une exposition de ses nombreuses créations qu’il partage déjà sur son compte Instagram _ni_no.

À 32 ans, Danilo Sanassee consacre son temps libre à l’art digital à travers lequel il associe la photographie à des procédés numériques. De ses manipulations naissent des illustrations qu’il partage régulièrement sur son compte Instagram _ni_no. Grâce à cet univers, entre photographie et peinture, il parvient à délivrer des émotions à l’état brut. Lorsqu’il replonge dans ses souvenirs, Danilo Sanassee se rappelle avoir toujours eu envie de créer : “Disons que j’étais attiré à changer le réel et l’art digital est aujourd’hui un moyen de le rendre possible.

L’art digital

Lors du processus de création, le jeune homme se laisse guider par l’inspiration. Souvent, elle lui vient d’une émotion ou d’une scène de la vie courante. Ensuite, Danilo Sanassee n’a plus qu’à fixer ses émotions sur son écran à l’aide de son stylet ou de sa souris et des logiciels appropriés. Il formate alors ses pensées pour laisser place à la création. “J’observe beaucoup autour de moi, j’écoute, j’analyse et je m’imprègne de plusieurs éléments. Il s’agit d’une manipulation de plusieurs images. Je fais du mix media sauf que je ne le réalise pas sur un tableau traditionnel mais en version digitale. C’est comme si je peignais un tableau sur un PC”. S’il existe plusieurs procédés dans ce domaine de création, Danilo Sanassee aime particulièrement chercher ou faire ses propres photos avant de les retravailler à sa manière : “Je travaille d’un ordinateur et je peux aussi prendre mon téléphone, ma caméra ou mon drône pour faire une photo. Je fais ensuite un croquis et je réunis plusieurs idées. La puissance de la création digitale est de pouvoir transmettre les émotions au monde entier et de graver des événements dans la mémoire à jamais”.

Passionné de création

Le monde de la création ne lui est  pas inconnu. Détenteur d’un BSC en Fashion & Design, Danilo Sanassee est un styliste de métier. Depuis 2012, il a rejoint la compagnie RT Knits où il a été en charge de la création de la marque Newgen ainsi que de la décoration des magasins avant de se voir confier le défi de créer la marque Teamonite. Si côté profession tout s’est mis en place avec succès, Danilo Sanassee prend néanmoins conscience que sa passion pour la création s’est endormie en lui : “ J’avais 30 ans à cette période et j’étais arrivé à un moment de ma vie où j’avais concrétisé et réalisé beaucoup d’autres rêves et projets professionnels aussi bien que familiales mais je ne me sentais pas accompli créativement. Ce besoin de créer, je l’avais perdu en cours de route sans vraiment m’en rendre compte. Donc, il m’a semblé plus qu’une évidence de prendre du temps pour me redécouvrir et faire renaître cette facette de moi”. Au même moment, le décès de son père fait remonter en lui plusieurs questions sur le sens de la vie. Mais puisque après la pluie vient alors le beau temps, Danilo Sanassee prend la décision de ne plus se limiter et commence des recherches,  il découvre d’autres techniques pour exprimer sa créativité.

L’art de diffuser les messages

C’est lors du confinement de l’année dernière que le déclic survient : “Je passais beaucoup de temps sur Instagram. Ce qui m’a permis de découvrir un monde d’artistes digitaux à travers le monde partageant leurs créations. J’ai réalisé que j’étais aussi capable d’en faire autant et je me dis aussi : pourquoi ne pas le faire dans ma propre sauce et transmettre à mon tour un message sur tout ce que nous vivons alors à Maurice.”

Puis viendra l’épisode Wakashio. Une fois de plus, Danilo Sanassee se sent inspirer à graver ce triste événement dans la mémoire. Il réalise, en à peine 15 minutes, une illustration de son île où il rajoute de l’huile qui coule. Sa création, partagée des milliers de fois à Maurice et aussi à l’extérieur, fait un buzz : “Je me rends alors compte qu’à quel point, tout ce qui est social media, ou dessin sur le digital peut toucher le monde. J’ai beaucoup de gens qui m’ont remercier pour ce partage parce que j’avais pu mettre de l’émotion sur une image. Et depuis je continue sans cesse de créer d’autres illustrations en digitale”.

Parmi une illustration de Maurice en une tranche de gâteau pour montrer que le partage n’est pas équitable entre tous les Mauriciens. En fait, derrière chacune de ses créations, il n’y a pas qu’un aspect artistique mais aussi une cause ou un message pour toucher la conscience des gens. En attendant de monter sa première exposition, Danilo Sanassee s’épanouit à relier son métier, sa passion digitale et autres passe-temps pour la nature et le jardinage à son mode de vie. En quelque sorte comme il le décrit lui-même “connecting dots”.