Elle sent des yeux de vipère glissés sur sa caisse, au fur et à mesure que la voiture avance. La voix dans l’autoradio déplore encore un accident tragique, survenu sur un grand axe routier. Comme si personne n’avait jamais appris à conduire sur les voies rapides. Quid du savoir-conduire en cinquième vitesse?

Pourquoi ne pas évaluer les prétendants au driving licence sur nos autoroutes fraîchement bitumées. On saurait si ces learners sont dignes du précieux document. Or, un petit tour des Casernes centrales ne saurait suffir. Comment savoir si un « chauffeur » est apte à circuler sur ces chemins neufs… sans aucun test au préalable en situation réelle.

Nous sommes pour beaucoup stressés sinon dépassés au volant. Dirons-nous que certaines de nos routes sont mal pensées… ou, peut-être, que nos fiers automobilistes ne sauraient pas conduire sur autoroute? Avis aux moniteurs d’auto-école et aux autorités compétentes et indépendantes…

Nous vivons une époque trouble. Où distinguer le bon et le mauvais est complexe. Nous connaissons chaque jour des impostures. Depuis, des imposteurs se sont immiscés dans notre microcosme politique. Faudrait une cure purificatice pour assainir les institutions. Par où commencer ce nettoyage de fin d’année?

Devrions-nous  mettre à l’index un système économique consummériste? Tandis que la politique s’évertuerait à énerver le peuple endetté. Histoire de bien narguer les manifestants paisibles, guidés par un instinct de bienséance et de savoir-vivre, malgré les misères endurées.

Si nous ne sommes pas en enfer; ce monde correspond assez à l’image que nous pouvons nous en faire. Notamment par notre capacité à imaginer ce à quoi pourrait ressembler demain… derrière son masque de mystère et d’incertitude. Entre-temps, elle envisage la possibilité d’un deuxième job en vue de joindre les deux bouts.

A un autre niveau, le commerce inter-îles ne serait pas à négliger pour maintenir le cash flow. Faudrait raffermir nos relations cordiales avec le Sri Lanka… Pour une main d’oeuvre peu onéreuse. Capable de bosser pour trois fois rien avec entrain! Rappelons-le, pour ceux qui ne le sauraient pas : ce monde est cruel, injuste et absurde.

Qu’en est-il des bases  militaires sur Tromelin ou Agaléga? Cela pourrait nous valoir le soutien de pays amis (ayant des visées impérialistes), outre la coquette location que pourrait nous rapporter lesdits morceaux de notre territoire ultra-marin. C’est une option à ne pas minorer… étant donnée la conjoncture économique mondiale.

Elle coupe le moteur. C’est une chance que son assurance lui garantisse une voiture en remplacement à sa bagnole accidentée. Elle aura du mal à « parker » ce machin-là kare-kare. Elle laissera accroire à l’achat d’une nouvelle auto. Histoire de frimer sur le coaltar. Demain, elle prendra l’autoroute. Elle envisage de débrider les chevaux. Pour le thrill…