The right and Honorable Zaza s’est dit favorable à la dépénalisation du « feuillage ». Notre peuple a besoin d’élévation spirituelle. Vivons ensemble en mode zen, zenes. Nous avons des médecines naturelles sous le nez (homéopathie). Prions Madame notre Présidente (une grande scientifique) d’intercéder en notre faveur. Notre dame Amina saura nous sauver du naufrage. Sinon le grand Cassam.

Une tisane ou un gâteau « aux fines herbes » serait si seyant. Ce serait si décontractant après une journée mouvementée. Imaginez-vous dans votre salon. Assis(e) dans un sofa, goûtant « un petit thé » local, une tranche de masse-pain. Les amis non-fumeurs ont aussi droit  à une part d’évasion. Fermez les yeux. Vous êtes en paix.  Vous souriez de béatitude.

Au loin vous devinez une cascade… émotionelle. Dirigez-vous vers des eaux moins troubles. Vers un beau bassin calme et apaisé. Vous comprendrez sans doute des choses insoupçonnées.

Vous prenez bien une infusion d’ayapana lorsque vous avez  envie de vomir. Vous utilisez des feuilles de nonni pour soigner vos articulations douloureuses. Une ou deux racines de citronnelle contre la toux. On ajoutera du gingembre au miel  pour faire lacher prise à la grippe. Des feuilles de betelles écrasées et du baume du Pérou… pour décongestionner vos bronches engagées.

Des feuilles de Cari Poulet baissent la tension artérielle. Une gousse d’aïl fouette, sinon fluidifie, le sang. Une décoction de thym si l’on prend froid. Les feuilles de lilas de Perse sont efficaces pour abaisser le taux de glucose. Les diabétiques le savent.

Cette  énumération succincte est évidemment non exhaustive. Les bienfaits des plantes sont multiples. La papaye verte est connue pour stabiliser l’acidité estomacale. Une infusion de menthe ou d’anis étoilée fonctionne bien contre le ballonnement… Quid de nos émotions?

Nous connaissons des moments toxiques depuis le naufrage du vraquier battant pavillon panaméen. Beaucoup ont manifesté leur mécontentement. Nombreux ont scandé leur frustration. Se retrouver au chômage n’est pas une mince affaire. Nous sommes un peuple digne. Nous sommes tous Mauriciens. Tôt ou tard notre Paille en queue devra déployer ses ailes dans l’azur. Le grand Jack reprendra aussi sa mission.

Accrocher un sourire au visage des zanfan Moris.

Nou pa Franse. Nou pa Angle. Nou pa Sinwa. Nou pa Indien. Nou pa Madras. Nou pa Arab. Nou napa Afrikain. Nou tou Morisyen ki la. Nou pa dan yenn. Zame nou pou pike. Parski vre Morisien pa pike. Vre Morisien otantik; pa sintetik. Nou paradi natirel; pa artifisyel. Anou res pozitif.

Res kool.