Combien de Wakashio croisent dans nos eaux, sans fitness ni certificat de moralité? Ce rafiot nous a ouverts les yeux sur la noirceur d’esprit de ceux qui tiennent le gouvernail du pays. Leur maladministration est sans nom. Ce petit copinage nous ruinera et les passe-droits passent mal aux yeux du peuple

Cela commence à taper sur le système. Comment oublier l’odeur funeste du pétrole répandu? Sachons ménager notre paix intérieure. Préservons notre sérénité. Notre akorite face au new normal. Et toujours se méfier des roder bout et des meter tioula!

Changeons de décor.

Elle écoute une vidéo dans la pénombre de sa chambre. Une séance de relaxation sur Youtube. Instant de grâce dans un monde névrosé. Deux pillules rose plus tard, elle s’abandonne dans les draps de Morphée. Elle se laisse aller à une flanerie rêveuse. Sinon elle sombrerait dans la déprime. Son sommeil est agité depuis l’écoulement du fioul.

Assisterions-nous actuellement au naufrage d’un pays verminé. Sinon rongé par la rouille de la corruption?

Les échos d’une nature morte me sont parvenus. La nature nous pardonne malgré les meurtrissures infligées chaque jour. Malgré la souillure et la profanation du territoire intime. Ces « pirates » ne l’emporteront pas au paradis. Ceux-là devront des miliards aux générations post-Wakashio. Ces enfants ne verront peut-être pas la vie marine grouiller au bord de l’eau.

Aussi apprenons-nous que « le radar ne fonctionnait pas ». Cela dit, combien d’autres navires auront pu  jeter des paquets, des colis suspects contenant des substances illicites? Ce qui est sûr et que les armateurs devront payer leur faute et  dessann lor pie.

Une copine me disait avoir pas mal disserté sur la façon toute mauricienne de causer un français mâtinée d’autres influences. Notre langue est dynamique et notre vocabulaire est imagé et coloré. Bote sa vou zot!

Cette savoureuse manière de causer français nous est propre, et procède d’influences multiples. On gagnerait à répertorier ce parler. Ce serait un premier pas vers la reconnaissance de notre culture. Un moyen de valoriser ce que nous sommes. Morisien napa gonaz. Dan nou ena angle, ena franse, ek enn ta lezot lalang ankor. Nou ena nou prop manyer koz franse ek koz angle.

Bizin al dir sa l’Unesco enn zour. Akoz enn ta zoli dialog pe less ale kouma dilo, bor larivyer. Si vremem to kontan to pei matelo; al defann so langaz. Sa langaz-la samem nou kiltir. Nou pou bizin trouv enn manière écrire, ki tou Morisien kompran san bizin fer bel zefor. Si napa, nou nek pou res toultan deryer midi. Bizin met nou langaz dan Parlman. Pou ki dimoun napa kouma dir… zako dan lamizik klasik.

Le monde semble en mode « free wheel » . Kouma dir Laterre ape kass-kole lor enn ladesant. Pa pe kapav stope, akoz frin inn perse. Kot sa pou amenn nou? Apre marenwar, kovid, koripsyon, kominalis. Inpe zafer pa pe deroul kouma bizin. Pei la bien malad…