Dans son atelier aménagé depuis un an à La Valette, Bambous, Bruce Nicole Ji transforme le bois en ustensiles et accessoires de cuisine. Chaque morceau de planches recyclées ou récupérées est étudié avant d’être façonné en une pièce unique. Planches à steak, à pain, à fromage, à pizza, bols, assiettes, plateaux entre autres créations ont déjà séduit plusieurs grands chefs, ainsi que les cuisines hôtelières et de la restauration. Depuis le lockdown, Bruce Ji a entamé une nouvelle étape : produire en série plusieurs ustensiles rustiques pour le grand public.

Chaque pièce qui quitte l’atelier de Salt Studio, situé à La Valette, Bambous, est façonnée avec amour et créativité. Ces objets du quotidien sont des pièces de caractère soigneusement découpées et travaillées à partir des essences de bois ou des planches recyclés. Chacun a pour particularité d’être unique grâce. Les formes, les nœuds, les nuances de couleurs sont préservés dans le but de conserver les attraits des créations.

Aux commandes de cette petite entreprise : Bruce Nicolas Ji. L’ancien basketteur et employé de bureau a choisi d’évoluer dans l’univers du bois. Ainsi après la sculpture, le design et la fabrication de mobiliers et objets de décoration, il s’aventure depuis quelque temps dans un autre registre. Celui d’ustensiles et accessoires de cuisine en bois. Un défi audacieux d’autant plus que les rayons d’ustensiles culinaires sont chargés de produits en silicone, en verre ou en inox. Lui veut justement apporter cette différence pour ceux en quête de rustique et de naturel. Il prend ainsi énormément plaisir à creuser, à poncer, à bichonner et surtout à donner une nouvelle vie au bois. Comme principe de travail : “Je m’adapte à chaque pièce de bois pour en tirer le meilleur. C’est la raison pour laquelle vous trouverez des pièces de toutes tailles et de toutes formes. Le choix peut s’avérer difficile, mais le bois c’est la vie, je ne le conçois pas comme quelque chose qui peut être standardisé. Si cela avait été le cas je me serais ennuyé”.

Manier le bois n’est pas une mince affaire. Il doit prendre quelques précautions lors de la manipulation pour éviter qu’il ne se déforme ou ne fende. Bruce Ji mise beaucoup sur la qualité et la robustesse de ses produits. Il travaille principalement avec le bois noir, le terminalia, le bois de badamier, le tekoma et en quelques rares occasions avec le bois de camphre.

Chez Salt Studio, Bruce Li précise “Mon atelier c’est du 100% recyclé. Je récupère tous les bouts ou vieux morceaux de bois ou de planches. Comme j’utilise aussi un peu de résine, cela me permet de récupérer tout ce qui est poussière de bois. Près de 70% d’objets sont fabriqués à partir de planches recyclées sauf mes commandes des restaurateurs et les hôtels, qui eux, exigent des planches neuves. De plus même si je mets un point d’honneur à ne pas abattre un arbre, il en existe certains avec une histoire derrière et donc à la demande des clients je peux récupérer un bout pour lui redonner vie à travers une création”. En effet, l’une des particularités de cet atelier c’est de permettre à la clientèle de customiser les objets.

Bruce Ji n’est jamais à court d’idées quand il tient un morceau de bois en mains. Le lockdown fut même l’occasion pour lui de peaufiner son projet de Salt Kitchen Wares, qui s’avère être une suite logique de tout ce qu’il a développé et apprit à maîtriser ces dernières années. « Le monde de la cuisine est un univers qui m’est très familier. Mon père était dans la restauration et mon grand-père chef cuisiner. Mais, c’est suite à ma rencontre avec le chef Rocco Evola, qui m’a représenté au Escoffier de Maurice que tout a vraiment démarré. J’y ai trouvé un fort intérêt pour ce style d’ustensiles”.

En terme davantage, la liste est longue même si elle est souvent méconnue en cuisine. Selon Bruce Ji, le bois est hygiénique puisque cette matière réduit naturellement la teneur en bactéries et empêche le développement de celles-ci. Tous ces ustensiles sont recouverts d’un produit à base d’huile minérale ainsi que Butcher grease pour empêcher toute prolifération de bactérie. Il est pratique car le bois résiste au chaud comme au froid, ne se déforme pas et absorbe les chocs. Il est de surcroît écologique donc un avantage considérable puisque c’est une matière première naturelle et renouvelable, réutilisable et recyclable.

Pour conclure, Bruce Ji indique en termes d’entretiens, il ne nécessite qu’un lavage à l’eau chaude avec votre produit à vaisselle et une éponge. Une fois bien sécher, il suffit d’appliquer un peu d’huile d’olive. À éviter de les passer au lave-vaisselle ou au micro-ondes, et de les faire tremper.