On laisse entendre des choses terribles. Une hausse de prix sans précédent. Le gouvernement aurait décidé d’enlever le monitoring des prix sur plusieurs produits de base. Les gars qui s’y connaissent prédisent que sans un contrôle, le prix des « commissions » sera irrémédiablement majoré. Pri lartik pou kontign nek monte, ale mem! Mais pas que…

Faut dire que par temps de crise économique post Covid, les bourses sont vides. Corona et Consommation ne feront jamais bon ménage dan tant bazar. On ignore encore si cette « fay trene » osera revenir nous prendre nos maris, nos fils, nos soeurs et nos soldats, jusque dans nos bras et dans nos maisons. Il ne manquerait plus qu’une nouvelle vogue vers nous.

À cause de cette petite peste, le beurre, les céréales, les grains secs, le fromage, les couches pèsent mari lourd lors du passage en caisse. Porte-monnaie défoncé! Sans parler des abus de certains vils commerçants avides de renflouer la caisse-enregistreuse. Des coquins auraient même abusé de l’innocente fragilité du pauvre petit consommateur pour le vampiriser, lui qui sue sang et eau pour exister honnêtement en ce bas monde..

Exister modestement, tandis que d’autres semblent narguer la classe indigente en circulant dans de grosses berlines de luxe. C’est, certes, assez indécent, mais ainsi va la vie. C’est pô juste! Cela fait rêver les uns et baver les autres. Si vous étiez pété(e) de thunes, vous feriez quoi, vous, comme folie? Vous vous payeriez un jet privé, un château en Espagne? Vous ne fréquenteriez que du beau monde? Le gratin?

C’est quoi une « belle vie » pour vous? Est-ce avoir un mec ou un nana fort thuné.e., qui aurait une grosse voiture et une maison dans les beaux quartiers bourgeois, ou dans un ghetto pour riches? Un galant ou une galante qui vous couvrirait de bijoux et d’amour, dont l’unique souci serait de vous voir sourire de bonheur?

Et à côté de ça, vous entendez que des enfants sont agressés sexuellement. Dès votre réveil, les infos vous parlent de viol, de crime, de meurtre, de corruption, de pauvreté, de pédophilie, de trafic d’influence. Vous vous dites: Moris inn vinn kouma deor! Trop de violence. Or, dans le monde entier, des citoyens réclament le renforcement de la lutte contre la corruption. Nous sommes à un tournant de l’histoire économique, politique et culturelle du monde. Celui qui a dit cela n’est pas un con!

Un énième shopping mall pousse. Maurice, c’est du béton… pour bâtir le monde de demain. Où, donc, est l’humain dans cette histoire. Il est dit que 20,000 familles patientent pour avoir droit à un logis. Et pourtant Maurice est classé dans une liste de pays à haut revenu! Quelqu’un, quelque part, a raconté des salades à la Banque mondiale?

Notons que tous les Mauriciens ne gagnent pas des millions. Sinon ça se saurait! Vous avez dit « high economy. » Quid de la fraude et de la corruption qui minent les finances du pays?