Les membres de la Platform Travayer Air Mauritius ont manifesté devant la Victoria House, siège du ministère du Travail, à Port-Louis, ce mardi 13 octobre.

Selon leurs doléances, les droits des employés de la compagnie d’aviation nationale ne seraient pas respectés.

Leur porte-parole, Ivor Tan Yan, soutient que les travailleurs ont envoyé au ministère du Travail une « open letter » pour confirmer si le ministère a autorisé à l’administrateur de MK de modifier leurs conditions de travail.

« A ma connaissance, le ministère du Travail ne peut l’autoriser sous la section 32 de la loi du travail sans passer par le syndicat ou le travailleur lui-même. Le ministre a l’obligation de nous répondre à ce sujet », affirme Ivor Tan Yan.