Le Commissaire de police, Khemraj Servansing, a été appelé en Cour suprême le 4 novembre afin d’expliquer les raisons pour lesquelles la demande de Bruneau Laurette d’organiser une manifestation le 7 novembre ne lui pas été être accordée.

La Road Development Authority, comme “co-respondent”, a également été sommée d’apporter des explications dans cette affaire.

Bruneau Laurette a saisi la Cour suprême pour contester la décision du Commissaire de police, lui interdisant d’organiser une manifestation du rond-point de Telfair jusqu’à Helvetia dans la circonscription de Quartier-Militaire/Moka (No 8), soit celle du Premier ministre, Pravind Jugnauth.

Il avait envoyé une correspondance à la police le 15 octobre pour signifier son intention de tenir une “peaceful public procession” pour dénoncer la fraude, la corruption, la prolifération de la drogue à Maurice et le chômage, entre autres.

Cette demande a été rejetée officiellement en fin de semaine dernière avec pour excuse principale la proximité de la fête de Divali.