Des milliers de Mauriciens ont marché

Poussés par les frustrations générées par les injustices sociales, la mauvaise gestion des affaires du pays, le népotisme, la crise économique, les craintes et pour bien d’autres raisons des milliers de Mauriciens ont marché dans les rues de Port-Louis, samedi. L’appel du Kolektif Konversasion Solider a été entendu et a débouché sur cette mobilisation qui s’annonce comme la première étape d’une séries d’actions.

Réunis devant la Cathédrale de Port-Louis à la mi-journée les marcheurs ont traversé les rues de la cité pour passer devant le bureau du Premier ministre et sur le côté de l’Assemblée. Des étapes clés puisque les principaux messages étaient adressés aux dirigeants à qui il est reproché de gérer les affaires du pays sans prendre en considération les besoins et les priorités du peuple. Alors que les squatters sont jetés à la rue, que le chômage et la précarité gagnent du terrain les scandales financiers autour des membres du gouvernement et de leurs proches s’entassent.

Une première opération réussie, estiment les organisateurs. Dans son compte-rendu, la MBC a tenté de démontrer le contraire en diffusant des images d’espaces vides pour dire que la mobilisation a été en-dessous des attentes. Une tentative de désinformation fortement condamnée alors que les autres photos et vidéos de la journée montrent bel et bien une forte mobilisation.

Par ailleurs, une nouvelle flambée de propos haineux et racistes tente d’apporter une connotation sectaire à cette mobilisation à laquelle des Mauriciens de tous bords ont participé. Malgré la gravité de la teneur de certains posts les autorités policières tardent à réagir contrairement à la promptitude des réactions quant il s’agit de critiques contre le Premier ministre.