Ils sont une trentaine d’Agaléens à réclamer leur rapatriement. Bloqués à Maurice depuis plusieurs mois, ils ont manifesté ce matin, lundi 2 août, devant le parlement.

« Nous irons même vers une grève de la faim s’il le faut », a lancé Franco Poulay, porte-parole, en compagnie d’autres Agaléens.

Les manifestants souhaitent une rencontre avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth. Le Trochetia étant en opération au Sri Lanka, ils demandent que leur sort soit pris en compte par les autorités.

« Nous sommes révoltés, nos droits sont bafoués. Pendant deux semaines, nous serons là, jusqu’à que nous obtenons un retour », a déclaré Franco Poulay. Une pétition a été lancée en ce sens.