Après la manifestation de ce lundi 23 août, les pêcheurs et le syndicaliste Atma Shanto se sont rassemblés à Port-Louis, ce mardi, 24 août, pour rencontrer le ministre de la Pêche. Ils demandent que ce dernier revoit sa décision de reprendre les cartes des pêcheurs retraités, et ce, pour leur remettre Rs 52 500 en retour.

Atma Shanto, porte-parole des pêcheurs, affirme que c’est une décision « arbitraire », car il faut prendre aussi en considération le naufrage du Wakashio, à Pointe-d’Esny en 2020, qui a affecté de nombreux pêcheurs du sud-est de l’île.

Le syndicaliste relève qu’il y a « une contradiction » : les lagons sont réservés aux hôteliers, alors qu’en parallèle, l’accès est interdit à certains pêcheurs. Il observe, en outre, que les lagons sont exploités par ceux pratiquant des sports nautiques qui ont, dit-il, un « impact dévastateur » sur la vie marine.

Par ailleurs, Atma Shanto relate que le gouvernement ne peut offrir plus que les Rs 52 500 déjà proposées. Cette somme, pour lui, ne reflète pas la valeur des pêcheurs et leurs années d’expérience, représentant, selon le syndicaliste, une atteinte à leur dignité.

Le syndicaliste considère que le ministre de la Pêche ne respecte pas sa décision quant à la création et la sécurité d’emploi dans le secteur de la pêche. Ajoutant que Sudheer Maudhoo annoncera une décision concernant les « freezing of loans ».

« Nou pou kontign nou lalit tan nou pa gagn satisfaksion », a déclaré Atma Shanto.