La marche citoyenne tenue à Mahébourg a rassemblé bon nombre de Mauriciens, ce samedi 12 septembre. Certains se sont rendus sur les lieux depuis la veille, soit dans la soirée de vendredi, en vue des préparatifs.

Cette marche pacifique, organisée par le Kolektif Solider, a eu pour but de soutenir les habitants du sud-est dans le sillage de l’Oil Spill qui a contaminé la côte à la suite de l’échouement du MV Wakashio sur le récifs de Pointe-D’Esny, le 25 juillet.


Témoignages

Nathalie de Curepipe : « Je suis ici aujourd’hui pour apporter mon support aux habitants du sud-est »

Jude Auguste de Beau-Bassin : « Nous sommes parents et nous ne voulons pas que dans 10 ans ou 30 ans nos enfants viennent nous reprocher de n’avoir rien fait (…) Le combat commence maintenant« .

Bernard de Grand-Baie : « La solidarité et le mauricianisme sont palpables à travers la foule« .

Miguel de Baie-du-Tombeau : « Je n’ai pas eu l’occasion de participer à la marche du 29 août et c’est un grand plaisir pour moi d’être là aujourd’hui« .

Ras Natty Baby entonné par les manifestants dans les rues de Mahébourg : « Leve do mo pep »

Rashit Imrith : « Sa la mars-la, li gras a tou bann kamarad Mahebourg. Nou pe dir gouvernnman nou enn lepep ki’nn gard nou kalm me to bizin konpran ki sa ki to’nn fer ase. Nou pe lans enn signal pou kreasion enn vre morisianism »

David Sauvage d’Eco-Sud : « Mahébourg, c’est la capitale de l’espoir » 

Ashok Subron : « Nou pe ekrir listwar nou pei. Sa ler la, Pravind finn fel ek fote. Nou le enn pei kot pena kominalis, kot la natir respekte, kot sak Morisien ena enn lakaz kouma enn drwa. Kot sak zanfan gagn ledikasion ki bizin. Nou le enn nouvo Moris. »

Ronny de Roche-Bois : « Je marche pour la justice et le futur, pour plus de démocratie et non au népotisme ».

Marcus de Trou-d’Eau-Douce : « Gouvernman pe fer tro boukou kitsoz ki pa bon ».

Nathanielle de Trou-d’Eau-Douce : « Nou finn plin ek sa gouvernnma-la, nou finn plin ek seki li pe fer ar nou lagon ».

Anne-Lise de Britannia : « Je suis ici pour sympathiser avec les habitants du sud ».

Feroza de Britannia : « Si nous sommes là, c’est que nous sommes intéressés avec ce qui se passe dans notre pays ».

Collins de Britannia : « Manier ki pei pe roule aster pa pe serye. Je suis là pour dénoncer les injustices auxquelles nous faisons face actuellement ».

Bhava de Savanne : « Nou a mahebourg parski boukou zafer ki pe mal deroule dan pei. Il faut avoir un consensus du peuple ».

Mathieu de Ville Noire : « J’ai marché pour me battre pour les droits des Mauriciens ».

Brice de Curepipe : « Je suis ici pour exprimer ce que je ressens. J’ai apprécié énormément cette solidarité en tant que Mauricien dans le cadre d’une marche pacifique ou nous avons pu protester afin de protéger nos valeurs ».

Margot de Floréal : « J’ai participé à cette marche parce que je trouve que le gouvernement nous prend pour des c*ns ».

Yan de Foodwise Mauritius : « Je viens soutenir cette marche pour un renouveau de Maurice. »