L’aile féminine du Parti travailliste, présidée par Stephanie Anquetil, s’est réunie pour un point de presse le samedi 30 janvier, dans le cadre de la marche du 13 février. Elle a lancé un appel à toutes les femmes, étudiantes, syndicalistes de les rejoindre pour cette marche.

« Nous devons accomplir un devoir de citoyen », a déclaré Stephanie Anquetil.

Par ailleurs, la présidente de l’aile féminine a qualifié le gouvernement « d’inefficace » en raison des multiples polémiques qu’il compte.

« Il y a une crise sociale dans le pays et nous sommes dans une situation d’insécurité. La société internationale nous observe avec frayeur et doute pour leur investissement, surtout avec la forte mobilisation policière qui a eu lieu dernièrement dans la capitale du pays », a soutenu cette dernière.

Pour l’aile féminine du parti travailliste, il y a une crise de confiance au sein du gouvernement.

Elle poursuit en affirmant qu’il y a une perception qu’il y a deux types de loi pour différentes personnes dans le pays. « Ne soyez pas surpris si vous faites une critique constructive sur le gouvernement et que vous voyez le CCID débarquer chez vous ».

L’aile féminine réitère son soutien à la veuve de Soopramanien Kistnen, Pravin Kanakia et de Manan Fakoo.

Stephanie Anquetil déplore néanmoins le manque de déclaration et de prise de position de la ministre de l’Égalité des Genres. « C’est le silence total », a-t-elle souligné.

Elle a ansi indiqué que lorsque le parlement reprendra, le PTr viendra avec une série de questions, « en espérant qu’elles soient acceptées », afin d’avoir des éléments de réponses pour éclairer la population.