Le DG par intérim de la MBC mise sur le soutien de Lakwizinn du PMO avec la réunion cruciale du conseil d’administration aujourd’hui

Le directeur général par intérim de la MBC, Anooj Ramsurrun, est une nouvelle fois en mauvaise posture avec la tenue d’une réunion du conseil d’administration ce matin. Les dernières controverses rongeant la station de télévision-nationale – dont l’enquête initiée par l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) découlant des dénonciations faites à son encontre ainsi que d’autres cadres dans la haute hiérarchie de la station de radio-télévision nationale et aussi la circulation de deux vidéos sur le net depuis samedi dernier démontrant des échanges violents entre lui et un autre haut cadre de la MBC, Shyam Persand – devraient être à l’agenda des délibérations. D’ailleurs, on laisse entendre que Shyam Persand aurait écrit au Board de la MBC pour demander que des actions concrètes soient prises au regard de cette situation. Les images qui sont remontées à la surface et datant de mai 2018 mettent en relief une violente altercation entre le patron de la MBC et le réalisateur. Quoiqu’en mauvaise posture à l’issue de cette nouvelle controverse, Lakwizinn du PMO semblait toujours accorder son soutien à Anooj Ramsurrun en mettant en avant qu’aucune plainte formelle n’a été logée en ce qui concerne cette altercation que ce soit au niveau de la police ou ailleurs.
Le Board de la MBC au sein duquel siège aussi Anooj Ramsurrun devrait passer en revue les allégations de « manœuvres internes pour effacer les damning evidence » dans le cadre de l’enquête de l’ICAC et qui seraient compromettantes pour le DG par intérim. À ce niveau aussi, les Top Chefs de Lakwizinn du PMO estiment que l’ICAC a déjà tous pris de la MBC en ce qui concerne cette enquête malgré les dires que le clan Ramsurrun aurait pour mission de brouiller toutes les pistes que les enquêteurs de l’ICAC pourraient privilégier dans le cadre de cette investigation dont certains « Assignment Sheets » des équipes de tournage de la MBC. À ce matin l’on ne confirmait aucunement l’intention de demander à Anooj Ramsurrun de prendre la sortie ou encore de « step aside » mais on laissait entendre dans les milieux que toute décision relèverait des délibérations poussées au sein du conseil d’administration présidé par Pramode Neerunjun, haut fonctionnaire au Prime Minister’s Office. En parallèle, dans les couloirs de la MBC, des noms de potentiels remplaçants sont évoqués, notamment d’anciens qui ont servi à des postes de responsabilités à la MBC ou encore des proches collaborateurs en communication du Premier ministre Pravind Jugnauth. Affaire à suivre..