Sur un « compassionate ground », le Commissaire de police, Kemraj Servansing, a réglé plusieurs problèmes suite à des complaintes émises au sein de la force policière en cette période de confinement. C’est ce qu’affirme le président de la POSU, Jaylall Bhoojowan.

Depuis le début du confinement lié à la deuxième vague de Covid-19, de nombreux membres de la force policière affirment que « pe get figir » dans l’allocation de « vacation leave » et déplorent leurs conditions de travail. Mais pour Jaylall Bhoojowan, plusieurs de ces complaintes ont été réglées par le Commissaire de police lui-même.

En exemple, le cas d’un constable à qui le CP a accordé un « vacation leave » de 72 jours. Jaylall Bhoojowan soutient que ce constable, dont l’épouse a accouché, s’est tourné vers le syndicat de la police, qui a par la suite fait part de ses soucis aux HQ de la police.

Il y a quelques jours, une vidéo de tents trouée utilisée par une équipe de la SmF à Highlands a fait le buzz sur facebook. « Pourtant le jour suivant jai contacte le CP et la tente a ete remplacée » indique le syndicaliste.

Concédant qu’il y a une certaine frustration au sein de la force policière, le président de la POSU explique que « si bann ofisie pa tourn zot ver sindika, kouma nou pou kapav ed zot? » Il encourage les officiers à se tourner vers la POSU, qui « fera tout » pour leur venir aide. Et de rajouter que « nous avons un CP très à l’écoute ».

Il nous revient qu’une rencontre entre le CP et le président de la POSU se tiendra demain en vue de discuter des doléances des policiers.