Photo d'illustration

La Pharmaceutical Association of Mauritius (PAM) prévoit que les prix des médicaments devraient retourner à la normale d’ici peu, du moins celui des médicaments importés par voie maritime.

Le président de l’association, Nuvin Juggessur, est d’avis qu’après une hausse d’au moins 30% des médicaments affrétés par voie aérienne durant la période de confinement, la situation devrait retourner à la normale dans environ 70% des cas.

« Il demeure un fait que les prix des médicaments  retourneraient à la normale car la plupart des médicaments sont importés par voie maritime actuellement. Ce sont essentiellement des produits dont on a besoin d’urgence. Je constate aussi que les prix des médicaments sur le marché mondial n’ont pas vraiment accusé de hausse exorbitante jusqu’à présent. Par exemple, certains médicaments qui se vendaient à Rs 436 avant la période de COVID-19, sont passés maintenant à Rs 464, soit une hausse d’environ 6,5% », souligne le président de l’association.

Nvin Juggessur souligne que les médicaments importés par voie maritime actuellement accusent une hausse moyenne de 6% à 7%, ce qui est raisonnable dans le contexte actuel.

« On ne peut pas dire à l’heure actuelle que les prix des médicaments se sont stabilisés. Il y aura une fluctuation de temps en temps. Mais cela dépendra éventuellement du risque international de s’approvisionner en vue d’avoir un API pour la fabrication des médicaments. Jusqu’ici, je dois dire que l’association n’a pas de reproches venant du public à l’effet qu’il y ait une pénurie de certains médicaments sur le marché local. Il faut savoir que les pharmacies disposent aussi des médicaments alternatifs pour combler le manque par le biais des médicaments génériques », a-t-il fait ressortir.

Il ajoute : « À ce jour, nous sommes dans une situation de statu quo en ce qui concerne les prix des médicaments dans les pharmacies. On ne peut prédire la tendance sujette aux prix car il y a trop de facteurs impliqués. Tout ce que je peux dire, c’est qu’en ce moment les prix des médicaments importés par voie maritime retourneront graduellement à la normale mais par contre pour ceux importés par voie aérienne, concernant les urgences et les chaînes du froid, cela dépendra du fret aérien. »

Par ailleurs, Nuvin Juggessur accueille favorablement le travail accompli par les pharmaciens en cette période de confinement sanitaire. Pour cela, la PAM souhaite dire « un grand merci à tous les pharmaciens ainsi que leur personnel qui font preuve d’altruisme ».

Il poursuit : « Ils sont de vrais héros et doivent être reconnus comme tels, car ils risquent leur santé pour prendre soin de notre communauté fragilisée ! » Et de souligner que « face à la pandémie qui touche notre pays, nos pharmaciens, exerçant en première ligne dans cette crise, prodiguent des soins aux populations touchées par la pandémie de Covid-19, directement ou indirectement. Ceci en les rassurant, en les conseillant et en aidant à protéger nos personnes vulnérables. Certaines sont appelées à remplir des rôles au-delà de leurs fonctions normales et beaucoup vivent et travaillent dans des circonstances difficiles, jonglant entre leurs engagements professionnels et familiaux ».