- Publicité -

Prévisions 2021/22 : l’été sous le signe du changement climatique

La saison estivale 2021/22 a démarré avec la formation d’une perturbation tropicale située au sud-est de Diego Garcia. Malgré son affaiblissement et son déplacement vers le sud-ouest, l’été sera ponctué des phénomènes météorologiques extrêmes. Une intensification accélérée des tempêtes tropicales risque de se produire au courant de la prochaine saison cyclonique 2021-2022. De fortes précipitations de courte durée, avec des “flash floods” localisées, sont également prévues.

- Publicité -

Les perspectives pour l’été, préparées par la station météorologique de Vacoas, mettent en lumière une accentuation des conséquences du changement climatique pour cet été. La préparation de ce rapport prend en compte le 6e rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), publié en août dernier, et qui démontre un renforcement des vagues de chaleur, des fortes averses, des périodes de sécheresse et des cyclones tropicaux de causes anthropiques.

Les averses seront plus fréquentes et intenses, tandis que les cyclones tropicaux, eux, seront en augmentation. Il faudra ainsi s’attendre à 9 à 11 cyclones durant la période estivale 2021/2022, lesquels évolueront au sud-ouest de l’océan Indien. Le rapport prévoit qu’environ cinq de ces formations pourront atteindre le niveau de cyclone tropical. Si la plupart des cyclones se formeront à l’est de Diego Garcia, soit loin des Mascareignes, leur déplacement vers l’ouest-sud-ouest/sud-ouest pourrait approcher leur centre près des îles habitées.

La station météorologique estime toutefois que tous les cyclones baptisés, et qui évolueront dans le bassin sud-ouest de l’océan Indien, ne constitueront pas une menace directe aux îles de la République de Maurice. En outre, les prévisionnistes estiment qu’à partir de la fin février 2022, la zone de cyclogénèse et d’activité cyclonique pourrait également s’étendre à l’ouest du bassin.

Par ailleurs, après l’affaiblissement de la perturbation tropicale notée en ce début d’été, la station de Vacoas prévoit une intensification des activités convectives dès la première quinzaine de novembre, avec le développement de zones de basse pression dans la région équatoriale. La probabilité qu’une de ces dépressions s’intensifie pour atteindre le stade de tempête tropicale est pour l’heure de 50%.

Sur la période de janvier à mars 2022, les conditions atmosphériques seront en revanche plus favorables à la formation de phénomènes extrêmes, comme des averses de courte durée et de forte intensité, des inondations locales et des orages violents, le tout accompagné de mini-tornades.

Hausse de plus de 2 ºC

Au niveau de la pluviométrie, il faudra s’attendre à des pluies à partir de la deuxième quinzaine de décembre. Il est toutefois estimé que la pluviométrie cumulative sera en dessous de la normale, soit de 1 150 mm pour Maurice, ce qui représente 85% de la moyenne des précipitations sur le long terme. Quant à Rodrigues, la pluviométrie prévue sera d’environ 560 mm, soit 80% des précipitations estivales normales.

Pour cet été, des averses localisées pourraient causer des inondations ou des “flash floods”. Cependant, les pluies estivales ne seront pas régulières. Ainsi, des périodes de pluies relativement courtes pourraient être suivies de périodes de sécheresse assez longues. Tout comme l’a noté le rapport du GIEC, la station météo note d’ailleurs une augmentation des averses de haute intensité et de courte durée sur les 20 dernières années.

Le pays connaîtra en outre une forte chaleur tout au long de la saison. Il faut ainsi s’attendre à des hausses de +2 ºC dans certaines régions. La maximale pourrait aussi dépasser les 35 ºC dans la capitale et sur les régions côtières lorsque l’été sera à son apogée. Des températures parfois supérieures à la normale, associées à des périodes prolongées d’humidité élevée et des vents faibles, devraient donner lieu à des conditions torrides, en particulier pendant les mois de décembre à mars, et entraîner des malaises chez les personnes à la santé fragile. En moyenne, la température de l’air sera proche de la moyenne à long terme pendant l’été.

À Rodrigues, la température maximale pourrait atteindre 32 ºC sur le littoral en certaines occasions. À noter que la saison estivale prendra fin le 15 mai 2022.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour