La Major Crime Investigation Team (MCIT) passe au crible les communications entre le propriétaire de la Honda Ballade Elegance, immatriculée HH 45, Hashimkhan Hyderkhan, âgé de 29 ans, et le suspect Dylan Carman, 26 ans, juste après le drame de Beau-Vallon de mardi dernier. Cette voiture avait heurté mortellement la WPC Dimple Raghoo à Beau-Vallon, en ne laissant à cette dernière aucune chance de survie car elle a été traînée sur une distance de 500 mètres.

Le dénommé Hashimkhan Hyderkhan a été interrogé aux Casernes centrales hier. Assisté des avocats Sanjeev Teeluckdhary et Anoup Goodary, il a déclaré qu’il avait prêté sa voiture à Dylan Carman. « Dylan inn dir mwa li ena enn travay pou al fer », a expliqué le propriétaire de la Honda. Ce dernier a allégué qu’il « ignorait » que son ami allait livrer de la drogue. « Mo ti abitie lwe loto ar li », a-t-il tenté de justifier.

Cependant, le suspect a concédé qu’il était « au courant » que Dylan Carman n’était pas détenteur d’un permis de conduire. Il a expliqué à la police que, le jour du drame, il se trouvait chez lui, à Port-Louis, quand Dylan l’a appelé sur son cellulaire pour l’annoncer qu’il avait eu un accident. « Li dir mwa li’nn tap avek enn dimounn e ki li’nn les loto Phoenix pou sove », soutient-il. Il avance qu’il « ignorait » à ce stade que c’était lors d’une opération de livraison contrôlée que le drame s’était produit. Cet entrepreneur a alors demandé plus de renseignements à son ami qui, selon lui, « était paniqué », mais il n’a pas eu de réponse claire.

Par la suite, il a reçu un appel de la police le sommant de se présenter au poste de police de Phoenix pour des explications. « Sa ler la, mo pa ti kone ki’nn arive. Akoz sa mo pa ti pran okenn avoka pou al Phoenix », dit-il. Il affirme que c’est au poste de police que des officiers l’ont informé que son véhicule avait mortellement percuté un membre de l’ADSU, à Beau-Vallon.

Concernant une certaine quantité de drogue saisie à son domicile lors d’une perquisition la semaine dernière, Hashimkhan Hyderkhan n’a rien voulu dire sur sa provenance. Cependant, il a nié faire partie d’un réseau de fabrication de drogue synthétique. La MCIT compte examiner son cellulaire et passer au crible les appels et messages qu’il a envoyés et reçus le mardi 24 novembre. Son ami Dylan Carman, lui, sera confronté à sa version alors que son téléphone portable est également aux mains des enquêteurs.

Par ailleurs, l’interrogatoire du chauffeur-meurtrier Wazil Meerkhan, 26 ans, au volant de la Honda, s’est poursuivi ce week-end en présence de Me Assad Peeroo. Il s’est évertué de répéter qu’il « n’avait pas l’intention » de faucher la constable Dimple Raghoo. « Madam-la inn glise, mo’nn tap ar li san mo kone », a-t-il déclaré. Sauf que les enquêteurs ont du mal à le croire et privilégient plutôt la thèse d’un acte prémédité. Wazil Meerkhan sera confronté aux images de certaines vidéos montrant le moment où il a traîné la policière sur environ 500 mètres. Selon les renseignements, les policiers, qui ont participé à cette opération, seront appelés eux aussi à donner leur version des faits. Celle du constable Arlanda, qui était à côté de la WPC Raghoo au moment du drame, est très attendue.