Le procès de Sachin Teeree, arrêté pour le meurtre du petit Ritesh Gobin, le samedi 20 octobre 2018, s’ouvre devant les assises ce lundi 18 janvier.

Ce petit garçon, âgé de 11 ans, avait été retrouvé égorgé sur un terrain vague, à Gros-Cailloux. Le meurtrier n’était qu’autre que son voisin, Sachin Teeree, âgé de 37 ans.

Après son acte odieux, le suspect s’était débarrassé de la dépouille de sa victime à environ 200 mètres de sa maison. Il avance que la victime, plus connue comme Popo, aurait agressé son fils à l’école en 2016. Voulant lui donner une correction, il a acheté un cutter pour l’agresser. Mais les proches de la victime estiment plutôt que le présumé meurtrier « voulait attenter à la pudeur de la sœur de la victime », âgée de neuf ans.

Par ailleurs, sur son lit d’hôpital, la petite soeur de la victime, avait confirmé que, Sachin Tetree les avait emmenés dans une boutique de la localité et avait demandé aux enfants de rester à l’extérieur. Puis il avait proposé aux petits de retourner chez eux en prenant un raccourci à travers les champs. C’est alors que le meurtrier est passé à l’acte.

Par la suite, des voisins, qui ont vite compris qui était derrière le coup, ont entamé une chasse à l’homme pour mettre la main sur Sachin Teeree. Ils se sont rendus chez lui, faisant voler en éclats les fenêtres de sa maison, pour ensuite aider la police à mettre la main sur lui.

Lors de son interrogatoire, ce dernier a déclaré que la victime aurait frappé son fils à l’école deux ans auparavant et que son enfant était toujours traumatisé par cet épisode.

A lire également :

Meurtre durant le week-end : Gros-Cailloux traumatisé