Ce mardi 10 août, les Mauriciens de foi islamique marquent l’arrivée de la nouvelle année musulmane, l’année 1443 Hijri. Elle débute ainsi par le mois de Muharram.

L’Imam Zaheer Peerbux, des organisations Ahleh Sunnat Wal Jammat et Young Protection Society, déclare, d’entrée de jeu que «la nouvelle année islamique n’est pas une fête : la communauté musulmane commémore le mois de Muharram avec des prières et des offrandes.

Les 10 premiers jours, pour rappel, sont très importants et sont marqués par des prières spéciales, et même des jeûnes. Nombreux sont les musulmans qui observent un jour de carême le 10e jour du mois de Muharram, ou les jours qui précèdent et qui suivent, en hommage à la mort du petit-fils du prophète Muhammad (pssl), Husayn Ibn Ali al-Hussein, mort en martyre, à Karbala, en 680 AD.»

Le religieux fait ressortir que «en cette période où le Covid-19 affecte toute la planète et où nous aussi, à Maurice nous sommes touchés, plus que jamais, nous devons multiplier les prières et les bonnes actions. Le temps n’est nullement aux célébrations !»