Il y a un an, des Mauriciens de chaque coin du pays se sont réunis au Mahébourg Waterfront pour travailler ensemble après que du pétrole du vraquier MV Wakashio se soit répandu dans le lagon de Pte D’esny, Mahébourg et la côte sud-est, dans la nuit du 6 août 2020.

Ce samedi, Rezistans ek Alternativ, Lasanble Solider Mahebourg et Center for Alternative Research and Studies (CARES) ont tenu à commémorer ce moment historique de solidarité de la population pour sauver le lagon, en installant une « stèle » symbolique, à l’endroit où le premier barrage artisanal a été réalisé, au Mahebourg Waterfront.

Les personnes présentes ont ainsi rendu hommage à cet élan de solidarité sans précédent face au désastre, ainsi qu’à tous ceux qui ont travaillé pour la confection des bouées artisanales.

Le 6 août 2020, Rezistans ek Alternativ a lancé le barrage artisanal, fabriqué à partir de feuilles de canne à sucre séchées et de matériaux ordinaires, pour contribuer à arrêter la propagation de la marée noire.

Au matin du 7 août 2020, le barrage a été testé avec succès, et les habitants de Mahebourg, ceux des régions avoisinantes et par la suite, des milliers de citoyens de toute l’île Maurice, se sont donné la main pour participer à la confection de barrage artisanal. Les milliers de barrages produits ont grandement contribué à atténuer la propagation du pétrole de Wakashio vers les côtes.

« L’objectif est de faire en sorte que cet événement spécial et unique reste dans les mémoires, car il marque l’expression de notre profonde conscience écologique, du merveilleux « mauricianisme », de l’action collective, de la production collaborative et de l’amour profond d’une nation, en se donnant la main face à l’écocide généré par la marée noire du Wakashio », a expliqué Ashok Subron de Rezistans ek Alternativ.