Les dirigeants de NGSC se battent afin que leurs nageurs puissent profiter de la piscine de Mare d'Albert à moindre coût

New Grove Swimming Club s’est tourné vers cette instance, faute de réponses à sa demande en date du 10 octobre 2019

L’Ombudsperson in Sports avait été aussi sollicité dans cette affaire

Le New Grove Swimming Club, formé il y a un an et demi, selon ses dirigeants, a décidé d’avoir recours au Tribunal du Sport, afin que leur demande d’affiliation soit acceptée par la Fédération mauricienne de Natation (FMN). Une demande en ce sens avait été déposée le 10 octobre 2019, mais n’a toujours pas abouti. Ils espèrent qu’une solution soit vite trouvée, afin que les nageurs puissent disputer prochainement leur première compétition. A noter que l’Ombudsperson for Sports, Ramesh Sunt, a été auparavant sollicité avant que le TAS ne soit saisi de l’affaire.

Du côté de New Grove SC, on affirme avoir fait le nécessaire le 10 octobre dernier et avoir ensuite donné les informations supplémentaires demandées par la fédération. Sauf, affirme Sanjay Sarju, entraîneur et membre de ce club, qu’aucune suite n’a été donnée à cette demande. D’où la décision d’écrire à l’Ombudsperson for Sports en février dernier. « La FMN a été convoqué à s’expliquer par rapport à sa décision de ne pas accéder à noter demande. Le président Harold Lai a indiqué que nous aurons une affiliation temporaire et nous avons été un peu surpris de cela. Car en n’étant pas affilié, on ne peut, à titre d’exemple, pas profiter des tarifs préférentiels à la piscine. Comment aussi participer aux compétitions si nous n’avons pas une affiliation permanente », explique-t-il.

Faute d’avoir obtenu satisfaction, les dirigeants de New Grove SC ont pris la décision de solliciter le TAS. Parmi les points évoqués, ce club souligne avoir répondu aux « fondamental requirements » demandés par la fédération. Il est aussi indiqué, dans la plainte, que la FMN va à l’encontre de la Sports Act en n’accédant pas à cette demande d’affiliation. Pour les dirigeants sudistes, le club « will be deprived of the training courses and other facilities provided by the FMN » en n’étant pas affilié.

Des nageurs prêts à concourir

Référence est aussi faite que le club ne pourra bénéficier de « lower tariffs charges » auprès du Mauritius Sports Council à la piscine de Mare d’Albert. Pour les dirigeants de ce club, ce serait discriminatoire pour les nageurs de payer plus par rapport aux autres clubs. Ils affirment aussi que certains nageurs ont déjà réalisé le minima requis pour participer aux compétitions organisées par la FMN. Toutefois, ils sont contre l’idée que ces nageurs soient considérés en tant que « guest participants » et qu’il serait « unfair to treat the NGSC as the odd club and as if it is a club from outside Mauritius. » Soulignons que la FMN doit faire part au TAS, cette semaine, des raisons pour lesquelles elle n’a toujours pas accédé à la demande de ce club du sud.

D’autre part, Sanjay Sarju a affirmé que son club est dûment enregistré auprès du Registrar Of Associations. Il affirme aussi ne pas faire de la politique et que l’objectif est tout simplement de promouvoir la natation auprès des jeunes de la région. Il dit aussi détenir une licence d’entraîneur après avoir suivi une formation de la FMN. « S’affilier à la fédération nous permettra de payer un couloir à la piscine de Mare d’Albert à un prix nettement raisonnable. Au cas contraire, nous devrions payer Rs 12 000 mensuellement. Ce qui n’est malheureusement pas dans nos moyens. Nous avons fait une demande au Mauritius Sports Council , mais il nous a été demandé de nous affilier à la fédération, afin de payer dix fois mois cher », dit-il.

Entre-temps, c’est à Blue Bay que la vingtaine de nageurs s’entraînaient les dimanches, souligne Sanjay Sarju, et ce, jusqu’à l’interdiction d’accès à la plage dû à l’échouage du Wakashio à Pointe d’Esny.

Réactions – Harold Lai (président de la FMN)

« La fédération a ses raisons…»

Week-End a donné la parole au président de la FMN, Harold Lai, afin de voir de quoi il en retourne exactement. Il a d’abord précisé que le fait que New Grove SC a décidé de solliciter le TAS, il faudra attendre sa décision. Selon lui, la FMN a effectivement reçu une demande d’affiliation. « Il y a des critères à respecter et pour l’heure, ce club ne répond toujours pas à tous », déclare-t-il avant d’ajouter: « Ce n’est pas qu’on ne veuille pas accepter cette demande. Sauf que nous avons nos raisons pour ne pas accorder une affiliation tout de suite. Je le dirai lorsque je déposerai devant le TAS. »

Harold Lai fait ressortir que New Grove SC n’est pas le seul concerné et qu’il y a actuellement d’autres clubs qui sont dans la même situation. « La FMN est sélective. On ne peut quand même pas enregistrer 75 clubs ! Comment gérer tout cela », dit-il. D’autant qu’il avance qu’être affiliée ne garantie en aucune mesure la possession d’un couloir dans une piscine. « Il n’y pas beaucoup de piscine à Maurice et qui plus est, ce n’est pas la fédération qui les gèrent. Cela fait que le nombre de couloir est limité », fait-il remarquer.   

Pour Harold Lai, il est important que ceux concernés arrivent à bien  comprendre ce qui est le plus important, soit le club, soit les nageurs. « Si un nageur a le potentiel pour participer à une compétition, le club peut faire une demande de participation. Il n’y a aucun souci à ce niveau. La FMN fera le nécessaire pour l’accommoder, même si c’est un non-licencié. Car au sein de la fédération, c’est l’intérêt du nageur qui prime », déclare-t-il.