Photo @Lin Othentic

Le chanteur Lin, une des plus belles voix de la nouvelle génération de chanteurs mauriciens, s’est tue. Celui qui s’est révélé avec le groupe Negro Pou Lavi a eu un riche parcours, qui l’a mené à la consécration avec son album Mo rekonpans. Mais il a perdu son combat contre la maladie.

Linley Abdool Raman, de son nom d’artiste Lin, est décédé hier. Le chanteur de 43 ans souffrait de problèmes de santé depuis quelque temps et son état s’était détérioré en juin dernier. Suite à cela, il avait été placé sous dialyse, mais il avait promis de se battre. Mais le destin en aura malheureusement décidé autrement.

La voix suave de Lin, reconnaissable entre toutes, s’était révélée au public au sein du groupe Negro Pou Lavi, qu’il formait avec Soul T et Know Me. On l’aura notamment entendu sur Mo fier mo enn Morisien et Shalom. Lin avait par la suite entamé une carrière solo et avait connu la consécration avec l’album Mo Rekonpans, réalisé avec les musiciens d’Ottentik Groove. On y retrouvait des titres tels que La haut et San ou. Ce dernier titre avait d’ailleurs été plébiscité disque de l’année dans la catégorie locale sur trois radios en 2016.

Lin rêvait d’une carrière internationale. Mais la maladie est venue bouleverser tous ses projets. Lin aura toujours sa place au panthéon de la musique mauricienne. Ses fans pleurent ce chanteur parti trop tôt. Le Mauricien présente ses plus vives sympathies à la famille du chanteur, ainsi qu’à tous les artistes qui l’ont côtoyé.