Photo illustration

A Maurice, qui dit mois de décembre dit grand ménage dans la maison! On pousse les meubles, on chasse le calcaire et la poussière, on trie nos vêtements et nos affaires! Une fois par an, on s’y colle! On entame les grands travaux pour mettre à neuf la maison afin d’accueillir la nouvelle année. Peindre un mur ou poser des étagères, entreposer les rideaux, refaire la cuisine… les idées ne manquent pas. Si le DIY (Do It Yourself), nouvelle appellation des bricoleurs du dimanche est plus que tendance, ce n’est pas toujours évidement de mener à bien ces grands projets ménagers. Surtout quand on n’est pas un as du bricolage. Ne désespérez pas, une bonne dose de conseils et de courage devrait vous permettre de rénover vous-même votre intérieur, sans vous ruiner et sans faire de dégâts. Suivez le guide!

Percer sans poussière

Plus besoin de sortir l’aspirateur pour un simple trou dans le mur. Voici une astuce très simple et rapide pour percer sans poussières : un petit morceau de scotch ou un post-it plié sous le trou à percer permet de récupérer toutes les particules de poussières qui tomberaient lors du perçage. C’est une astuce assez simple, mais choisissez un post-it neuf qui adhère parfaitement au mur, sinon il risque de se décoller et là c’est le drame…

Retirer une vis facilement

Si vous avez du mal à retirer une vis dont la tête est abîmée, placez un élastique en caoutchouc entre votre vis et votre tournevis. Celui-ci devrait améliorer la prise en main.

Peindre proprement

On a tous, à un moment de notre vie, tenu notre pinceau plein de peinture tête vers le bas en train de goutter tranquillement sur notre sol entre deux trempages. En peinture, avoir un pinceau avec trop de peinture, c’est risquer d’avoir une mauvaise finition. En effet quand un pinceau contient trop de peinture, il risque de laisser des traces sur le support à peindre et surtout des gouttes de peinture qui ne sont pas très belles et difficiles à rattraper. Égoutter ses pinceaux reste la solution la plus simple pour éviter ces désagréments, pour une finition parfaite. Pour vous simplifier la tâche, enfilez un élastique autour du pot de peinture, de manière à ce qu’il soit sur la partie supérieure du pot. Ainsi, le pinceau pourra s’égoutter directement au-dessus du pot, sans en mettre partout après chaque prise de peinture. Petite précaution quand même, l’élastique doit être suffisamment large et épais pour éviter qu’il ne se déchire à l’usage et surtout lorsque vous utilisez une peinture épaisse.

Vernir du bois sans traces

Lorsque vous vernissez un vieux meuble, un lambris ou votre dernière trouvaille en bois, les risques de laisser des traces sont assez importants. Afin d’obtenir une surface à la finition lisse et régulière, avant d’appliquer le vernis sur votre meuble, préparez le bois en vous débarrassant d’un ancien vernis, d’une couche de graisse ou de la salissure incrustée à l’aide d’un décapant. Procédez ensuite au ponçage en vous munissant d’un papier de verre à grain fin. Vérifiez également qu’il n’y ait pas de trace de crayons ou quelque autre trace. Sachez que la plupart des défauts, même peu visibles avant le vernissage à proprement parler, peuvent devenir beaucoup plus marqué lors de l’application du produit. Dépoussiérez la surface poncée et passez dessus un chiffon légèrement humide. Vous pouvez passer au vernissage en douceur.

Nettoyer le carrelage en profondeur

Inutile de vous encombrer de produits ménagers coûteux et qui finiront à terme par marquer votre carrelage. Pour retirer des traces de gras, n’utilisez rien d’autre qu’un peu d’eau chaude et du savon de Marseille de préférence. Cela ne laissera aucune trace et vous apportera entière satisfaction. Vous pouvez également opter pour le vinaigre blanc, un désinfectant économique. Passez une serpillière préalablement trempée dans un seau de vinaigre blanc mélangé à un peu d’eau tiède sans l’essorer. Rincez ensuite votre sol à grande eau, puis séchez à l’aide d’une serpillière propre.

Nettoyer une vieille moquette

Pour les taches plus coriaces, il existe un détachant simple et naturel que tout le monde peut réaliser chez soi : une demi-tasse de vinaigre blanc et deux cuillères à soupe de sel. Le sel absorbe, il n’y a plus qu’à rincer et, si la tache persiste, tamponner avec 50/50 d’eau gazeuse et de vinaigre blanc. Ces astuces sont efficaces pour le café, le vin, l’urine d’animaux… Autrement, pour un nettoyage en profondeur “maison”, étalez du bicarbonate de soude sur la moquette, laissez agir 1h, puis frotter avec un balai-brosse pendant 5 à 10 min : reste à passer l’aspirateur et votre parterre fera peau neuve, vous serez bluffés !

Pour nettoyer l’encadrement de vos fenêtres en PVC

Avant de nettoyer le PVC, occupez-vous de la vitre avec un mélange de 25 cl de vinaigre blanc et 75 cl d’eau chaude. Ce sera un produit nettoyant naturel, très efficace et antibuée pour vos vitres. Avec une peau de chamois, un chiffon microfibre ou du papier journal, vous n’aurez aucune trace. Pour éviter les traces liées au nettoyage des salissures, pensez à faire vos vitres un jour où il ne fait pas trop soleil. Ainsi, le produit ne séchera pas trop vite à cause de la chaleur. Brillance et propreté assurées ! Il vous faut une bassine, 2 litres d’eau tiède, 2 c.à.s de cristaux de soude. Les étapes de nettoyage des fenêtres en PVC : mettez votre eau dans votre bassine et ajoutez vos cristaux de soude, mélangez pour diluer le tout. Nettoyez vos fenêtres en PVC comme à votre habitude avec un chiffon imbibé de cette solution. Laissez agir puis rincez avec un chiffon humide pour finir de faire briller les fenêtres PVC. N’oubliez pas : portez des gants pour protéger vos mains pendant le nettoyage pour chasser la saleté et faire briller sans endommager vos mains.