(Photo by MICHAEL BRADLEY / AFP)

La Nouvelle-Zélande a atteint dimanche la barre des cent jours sans aucune nouvelle contamination au coronavirus, même si les autorités sanitaires ont prévenu qu’il était hors de question de baisser la garde.

Il y a actuellement 23 cas personnes porteuses du Covid-19 dans l’archipel océanien mais elles ont toutes été dépistées à la frontière, en entrant dans le pays, et se trouvent en quarantaine.

« Atteindre les 100 jours sans transmission dans la population est une étape importante, cependant, comme nous le savons tous, nous ne pouvons pas nous permettre la moindre négligence », a dit le directeur de la santé, Ashley Bloomfield.

« Nous avons vu à l’étranger à quelle vitesse le virus peut réapparaître et se propager dans des endroits où il était auparavant sous contrôle, et nous devons être prêts à juguler rapidement tout nouveau cas à l’avenir en Nouvelle-Zélande », a-t-il ajouté.

La Nouvelle-Zélande, qui compte cinq millions d’habitants, a compté 1.219 cas confirmés de coronavirus depuis février, le dernier diagnostiqué datant du 1er mai. Elle déplore 22 décès.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a jugé le pays exemplaire pour avoir « éliminé avec succès la transmission dans la population ».

La Nouvelle-Zélande a fermé ses frontières le 19 mars. Elles sont désormais strictement contrôlées: toute personne arrivant dans le pays doit observer une quarantaine de 14 jours.

Les Néo-Zélandais ont retrouvé une un mode de vie presque normal, sans distanciation sociale et avec public autorisé lors d’événements sportifs et culturels.

Dans l’éventualité d’une deuxième vague, le gouvernement a demandé à ce que tous les ménages conservent des kits d’approvisionnement d’urgence comprenant des masques.