Les experts de Polyeco et du Floch Dépollution, déployés pour dépolluer les lagons affectés par le déversement d’hydrocarbures provenant du MV Wakashio, soutiennent que la phase 1 de dépollution est « quasi complétée ».

Selon eux, il n’y aurait plus de coulée ou de grosse quantité d’huile à la surface du lagon.

Polyeco et Floch Dépollution disent désormais attendre l’aval des autorités pour l’entame de la deuxième phase de dépollution. Celle-ci consiste à nettoyer les zones les plus affectées en profondeur.

La technique de « flushing » devrait être utilisée pour cette étape. Elle consiste à « injecter une grosse quantité d’eau chaude dans la zone choisie pour pousser l’huile qui aurait migré dans le sol ».

Les experts soutiennent que cette cette technique est « efficace » et « n’endommagera pas plus la faune et la flaure de Pointe d’Esny ».