• Pas moins de six démissions en passe d’être officialisées à la SBM Tower dans le cadre de la remise en ordre par la BOM
  • Les principaux concernés plient bagage avant la tenue de l’Annual Meeting des actionnaires demain

La State Bank of Mauritius Ltd – qui a fait l’objet d’une Special Examination initiée par la Banque de Maurice, de même que sur les cinq autres institutions bancaires et financières, dont MCB Capital Markets Ltd, dans la Risky Exposure de Rs 5 milliards de NMC Health Ltd – se prépare à des changements au niveau de ses Boards. Ainsi, ces dernières 48 heures, les choses ont connu une accélération avec une série de démissions de Board Directors avant l’Assemblée générale annuelle de demain. À ce matin, dans les milieux informés de la SBM Tower, l’on évoquait pas moins de six démissions dans la conjoncture. Des recoupements d’information du Mauricien, on apprend toutefois que ces démissions ne concernent pas que le conseil d’administration de la SBM Bank mais qu’il s’agirait aussi de départs de la SBM Holdings.

Les Top Guns installés à la SBM Tower ainsi que les membres du conseil d’administration sont sous pression, avec notamment la mise à exécution des instructions des plus explicites émanant de la Banque de Maurice quant au sort à être réservé à des membres du Board. La Banque centrale avait d’ailleurs communiqué cette décision aux présidents des conseils d’administration de la SBM Holdings et de la SBM Bank dans le cadre des sanctions qu’elle préconise à l’issue des retombées de la Special Examination instituée pour situer les responsabilités dans cette affaire. Dans les milieux informés, on affirme que les démissions de ceux concernés sont en passe d’être réglées, saisissant l’option de prendre la sortie pour éviter une révocation pure et simple.

Dans les milieux avisés à la Place D’Armes, on laisse entendre que des sanctions sont également envisagées au niveau de trois départements de la SBM Bank, notamment la Credit Team, la Credit Underwriting Team et aussi l’Internal Audit Department, avec le départ réclamé par la Banque de Maurice des responsables du dossier NMC Healthcare après les « major deficiencies » notées dans le cadre de cette enquête entourant ce prêt résultant en placement à fonds perdus de la SBM compte tenu de la dissolution de NMC Healthcare.

Pour certains à la SBM, la missive de la Banque de Maurice visait selon toute probabilité les directeurs qui étaient en poste l’année dernière sur le Board, notamment Balachandran CP, Karrim Namdarkhan, Rishikesh Hurdoyal, Philip Ah-Chuen ou encore Parvataneni Rao (PV Rao), l’actuel Chief Executive de la banque d’État. Quant à SBM Holdings, très peu d’éléments ont transpiré sur les Board Directors ayant d’ailleurs connu une restructuration depuis mars dernier, avec Sattar Hajee Abdoula remplaçant Kee Chong Li Kwong Wing. À ce matin, la SBM ne donnait aucune indication officielle quant à l’identité même des démissionnaires.

Avec la tenue de l’Assemblée générale des actionnaires de demain, des réponses sont attendues des responsables de la SBM, notamment sur le plan de restructuration à plusieurs niveaux dont l’aspect de Credit Risk et la situation au regard des Toxic Loans. À l’agenda des préoccupations, l’on note la remise en ordre des opérations bancaires profitables, dont celle d’International Banking, connu comme le Segment B, le Credit Risk Framework et les Cross Border Facilities. Les actionnaires tenteront aussi de connaître dans la conjoncture la nouvelle composition des Boards, en particulier concernant les non-political appointments privilégiés contre ceux ayant un poor track record au niveau de la finance, International Banking ou encore Cross-Border Lending.

Affaire à suivre…