La famine à Madagascar, les élections à Rodrigues, la Covid-19 à Maurice, la mission de la Financial Action Task Force (FATF) ou encore l’affaire Kistnen étaient parmi les sujets abordés par le leader du PMSD ce samedi 4 septembre, en conférence de presse à Port-Louis.

À l’approche de l’ouverture complète des frontières mauriciennes le 1er octobre, Xavier-Luc Duval souhaite impérativement que la population adulte se fasse vacciner au plus vite. Au cas contraire, dit-il, Maurice pourrait se retrouver avec 200 000 personnes à risque.

« La pire chose qui puisse arriver à l’économie mauricienne est une nouvelle fermeture des frontières. Bien que 60% de la population soit déjà vaccinée, il y a un relâchement du nombre de vaccinés par jour. En vue du 1er octobre, il aurait dû y avoir une augmentation en flèche », souligne le leader des bleus.

Selon ce dernier, la publication des chiffres du gouvernement sur la Covid « ne fait aucun sens ».

XLD fait également ressortir que 61 pays se trouvent sur la liste rouge de l’Angleterre, alors que Maurice en a inscrit uniquement deux sur la sienne, soit le Brésil et l’Afrique du Sud. « Si certains pays à risque n’y figurent pas, ce sera la faute du gouvernement », observe XLD.

Par ailleurs, Xavier-Luc Duval annonce que le PMSD de Rodrigues participera activement aux élections régionales. « Nos compatriotes Rodriguais sont en difficulté », ajoute XLD.

Pour le leader du PMSD, la fourniture d’eau, l’agriculture, l’élevage, le Law and Order, l’éducation ou encore le secteur du tourisme font partie des problèmes qu’affronte l’île

Quant aux élections municipales à Maurice, XLD est d’avis c’est la Covid-19 qui gêne le travail sur le terrain.

Sur la plan international, XLD déplore le fait que Maurice a offert uniquement Rs 2 millions à Madagascar, qui endure la pire sècheresse depuis 40 ans.

« Les Nations unies estiment que plus d’un million d’habitants risquent de mourir de faim dont 500 000 enfants. Le don de Maurice est insultant alors que Madagascar est un pays clé dans la région », déclare XLD.

De plus, Xavier-Luc Duval fait ressortir que le gouvernement semble n’être intéressé que par des projets qui coûtent des milliards. « Il est l’heure d’arrêter de faire du gaspillage ».