Photo illustration

163 personnes à travers l’île sont tombées dans le panneau de Roweek Singh Boyramboli, 26 ans, habitant dans un bâtiment abandonné à Rivière-du-Rempart. Comme modus operandi, il créa la page Jahangeer Electro Meuble en proposant la vente de mobilier, tel un canapé-lit ou un set de fauteuil en rotin moderne pour la modique somme de Rs 3800 en  faisant croire à ses victimes que ses articles sont exposés dans son magasin, dont il ne donnait jamais l’adresse, et stipulant que les paiements se font uniquement par MCB Juice.

Croyant en l’aubaine, environ une centaine de Mauriciens ont effectué des paiements en ligne pour ces meubles qu’ils n’avaient vus qu’en photos. Pour montrer sa bonne foi, le jeune escroc envoyait des reçus à ses clients pour confirmer la bonne réception de leur argent, en donnant l’assurance que la livraison se ferait dans les plus brefs délais, sauf que les meubles commandés n’arrivaient jamais chez les clients. Un habitant de La Gaulette victime de Roweek Singh Boyramboli raconte que son épouse avait l’intention d’acheter des meubles et qu’en parcourant une annonce sur Facebook, ils sont tombés sur la page Jahangeer Electro Meuble. Très emballés par la qualité des meubles et le prix, ils ne tardent pas à transférer Rs 3800 sur le compte du suspect. Ne voyant pas venir la livraison promise, le couple passa un coup de fil au “propriétaire” du magasin pour savoir quand la livraison allait se faire. Roweeksingh Boyramboli n’a jamais répondu. “C’est alors que nous avons pris la décision de porter plainte au poste de police de La Gaulette pour qu’il n’y ait pas d’autres victime”, confiait à Week-End, hier après-midi, l’habitant de La Gaulette.

Après une minutieuse enquête sur le terrain par une équipe menée par le sergent Farod, l’on découvre que le suspect habite à Rivière-du-Rempart. Il est passé aux aveux.
La police a ainsi saisi plusieurs cartes SIM, deux cellulaires, des reçus de plusieurs transferts bancaires et un ordinateur portable.