photo illustration

La Pâques, fête chrétienne célébrant la résurrection du Christ, aura cette année un air de déjà vécu. Comme en 2020, les catholiques du pays ne pourront se rendre à l’église samedi ou dimanche prochain pour assister à la messe pascale. Mesures sanitaires obligent, les catholiques pratiquants devront assister aux célébrations diffusées en ligne ou à la télévision.

« Pour la deuxième année consécutive, je ne pourrai pas prendre la communion à Pâques. Cela m’attriste », confie Brigitte, de Pointeaux-Sables. « Je me suis résolue à suivre la célébration pascale en ligne, comme l’année dernière », explique Francesca, paroissienne de la basilique de Sainte-Hélène à Curepipe. De son côté, Sheila, de Coromandel, rappelle que la semaine sainte qui précède la Pâques est un moment fort lorsqu’elle est marquée en communauté et à l’église. Mais célébrer la semaine à venir et la Pâques chez elle en famille seront pour elle une occasion de se rapprocher d’avantage de ses proches, de Dieu et « de se tourner vers l’essentiel à travers le partage. »

Pour la deuxième fois, les Mauriciens habitués à célébrer la Pâques à la plage ou en rassemblant les nombreux membres de leur famille vont être privés de ce plaisir. « Chaque année, nous sommes un peu plus d’une quinzaine autour de la même table. L’année dernière, nous étions deux fois moins nombreux et il en sera de même dimanche prochain», dit Francesca. Qui dit Pâques dit aussi menu spécial et chocolat ! De ce côté, Francesca note qu’avec l’ouverture des supermarchés et l’accessibilité des légumes, le contexte sera différent de 2020. «Les marchands de légumes faisaient la pluie et le beau temps avec les prix. Nous étions encore en confinement complet. Cette fois-ci, même si nous ne serons pas en mesure de nous rassembler, d’accueillir des proches qui habitent loin, nous allons pouvoir préparer un bon repas », dit-elle.

Si elle n’a pas encore élaboré son repas pascal, en revanche, elle ne se fait pas de souci pour trouver les œufs de Pâques. En décembre dernier, elle a ouvert sa boutique. Le chocolat qu’elle partagera à table viendra de son commerce. Après la messe de la veillée pascale, qu’elle regardera sur un grand écran en famille, Sheila et celle-ci se réuniront autour d’un barbecue et d’un tiramisu. Et ce n’est pas fini. «Au menu du déjeuner dimanche, ce sera de l’agneau au romarin accompagné de légumes et de salade. Au dîner, nous prévoyons un gratin de fruits de mer et des asperges à la vapeur. Et bien entendu, les incontournables œufs de Pâques seront présents à table », dit Sheila. Pas d’œufs de Pâques pour Brigite et sa famille. Le menu sera aussi composé de charsiv de poulet, de fooyang de crevettes, chop suey de légumes et de la glace au dessert.