French firefighters wheel on a gurney an injured person to a waiting ambulance near the former offices of the French satirical magazine Charlie Hebdo following an alleged attack by a man wielding a knife in the capital Paris on September 25, 2020. - The threats coincide with the trial of 14 suspected accomplices of the perpetrators of the massacres at Charlie Hebdo and a Jewish supermarket that left a total of 17 dead. (Photo by Alain JOCARD / AFP)

Trois blessés à l’arme blanche à Paris près des anciens locaux de Charlie Hebdo (source proche de l’enquête)

Mise à jour à 15h10 : 

Quatre personnes ont été blessées à l’arme blanche à Paris vendredi dans des circonstances encore indéterminées près des anciens locaux du journal Charlie Hebdo, en plein procès des attentats meurtriers de janvier 2015, a confirmé vendredi le Premier ministre Jean Castex.

« Un événement grave vient de se produire à Paris. Une attaque par arme blanche a été perpétrée dans le XIe arrondissement, devant l’ancien siège de Charlie Hebdo, faisant quatre blessés, dont, semble-t-il, deux dans un état grave », a déclaré M. Castex qui s’est rendu au centre de crise du ministère de l’Intérieur.

Deux personnes se trouvaient en « urgence absolue », a précisé la préfecture de police de Paris, ajoutant que les deux auteurs présumés de l’agression étaient « en fuite ».

Un périmètre élargi a été établi autour des anciens locaux de Charlie Hebdo, dans l’est de Paris, pour un « colis suspect », a ajouté la préfecture. L’hebdomadaire satirique, cible des jihadistes, dont la rédaction a été décimée lors de l’attentat de janvier 2015, est installé depuis dans des locaux tenus secrets.

La préfecture a invité à « éviter le secteur ».

La rue Nicolas Appert, où se trouvaient les locaux du journal, est bloquée, avec une dizaine de policiers déployés sur place, a constaté une journaliste de l’AFP.

tll-dar/pa/cf/thm