La suspension de Paul Berenger, Arvin Boolell et Rajesh Bhagwan n’en finit pas de remuer le landerneau politique en ce début de semaine et à la veille d’une nouvelle session parlementaire. L’opposition compte profiter de leur liberté de circuler en ce jour pour animer une série de réunions aujoud’hui pour discuter de la marche suivre et des actions à prendre pour répondre adéquatement à cette action du Speaker.

Ainsi, une première rencontre réunira, ce matin, le leader de l’opposition, Xavier Duval, le leader du MMM et Nando Bodha la quelle sera suivie d’un point de presse.

A 13 h 30 se tiendra au bureau de Reza Uteem une réunion des hommes de loi pour decider des actions à initier devant la cour suprême.  En sus de Reza Uteem, il y aura aussi Nabil Moolna et possiblement Veda Baloomoody pour le MMM, Kushal Lobine et Adrien Duval pour le PMSD, Nando Bodha et Roshi Bhadain.

Des discussions informelles ont déjà eu lieu depuis mardi dernier et si plusieurs options sont sur la table, aucune décision n’a été arrêtée à ce stade. Chercher auprès de la cour une injonction intérimaire pour lever la suspension des députés expulsés et privés de Parlement jusqu’à la prochaine session en attendant d’entrer un main case a pour l’instant les faveurs de l’opposition parlementaire

Si les députés du MMM, Paul Berenger et Rajesh Bhagwan, ont d’ores et deja fait savoir qu’il n’était pas question pour eux de s’excuser et la démission de l’Assemblée Nationale pour provoquer de nouvelles élections partielles est sérieusement envisagée, leur action future devrait mieux se dessiner  lors d’une reunion du groupe parlementaire à 15 h 30, cet après-midi.

Du côté des travaillistes, les initiatives du tandem Shakeel Mohamed/Arvin Boolell en faveur de l’envoi d’une lettre d’excuses au Speaker qui devait déjà avoir été adressé dpendant  ce week-end au Président de la chambre semble avoir été court-circuité par la direction du parti rouge. Cette dernière n’a pas du tout apprécié les maneouvres du tandem Shakeel Mohamed/Arvin Boolell apres les incidents de mardi dernier, surtout que la première victime du courroux du Speaker était Patrick Assirvaden, qui a lui aussi été exclu. Au plus haut niveau des rouges, on prête une forte désapprobation qui apparemment était quasi ‘live’.

En tout cas du côté des travaillistes l’ancien ministre travalliste Suren Dayal a dans un de ses commentaires sur facebook écrit « sel solisyon démission », pour mettre fin à cette série d’expulsion qui  mine l’action de l’opposition au parlement.