Covid-19, secteur économique, rapport du PRB ou encore système éducatif étaient parmi les sujets abordés par le leader du MMM ce samedi en conférence de presse. Pour Paul Bérenger, « Maurice est actuellement une vaste interrogation ».

Sur la gestion de la crise sanitaire, Paul Bérenger souligne que la population a perdu toute confiance en les chiffres révélés par le gouvernement chaque semaine.

« Le gouvernement a perdu complètement le contrôle sur la pandémie à Maurice. Avec les chiffres que nous avons sur le nombre de cas, le nombre le décès, le nombre d’hospitalisation, les écoles fermées, les dortoirs en crise et malgré la manipulation du gouvernement, la vérité traverse. Le nouvel arrangement de self-isolated a été instauré afin de faire des économies, surtout avec l’arrivée des touristes ».

Le leader des mauves soutient qu’aujourd’hui, les pays qui ont les moyens constatent qu’il faut une troisième dose, surtout avec l’apparition des variants.

« On ne sait pas pour combien de temps les vaccins seront efficaces et s’ils pourront faire face aux variants », déclare Paul Bérenger.

Il ajoute également qu’il faut tester la qualité des vaccins après que le Japon a annoncé jeudi suspendre l’utilisation de 1,63 million de doses du vaccin Moderna contre le coronavirus, après des signalements de la présence d’impuretés dans certaines fioles de ce produit.

De plus, Paul Bérenger note que de plus en plus de pays demandent qu’il y ait plus de transparence afin d’identifier l’origine du virus.

Sur la situation économique, Paul Bérenger affirme que le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, induit la population en erreur concernant l’inflation et les réserves en devises étrangères. « Le gouvernement déprécie plus que jamais la roupie. Pourquoi la population en souffre ? C’est uniquement pour bloquer la dette et récolter les tax revenues à travers la VAT ».

Autre point abordé, le rapport du PRB, toujours attendu par la fonction publique. Il indique que dans le manifeste électoral du gouvernement avant les élections, Pravind Jugnauth avait affirmé que le rapport du PRB prendrait effet en 2020 au lieu de janvier 2021.

« Il doit venir dire pourquoi il n’a pas respecté sa parole », exige le leader du MMM.

Concernant les élections municipales, Paul Bérenger est d’avis que celles-ci pourraient se tenir vers la fin de l’année. « Tout est remis en question aujourd’hui », dit-il.