« Nou prodiksion alimanter bizin fer enn bon an avan ». C’est ce qu’affirme le leader du MMM, Paul Bérenger, concernant la sécurité alimentaire.

Il est d’avis que nous devons produire le maximum de ce que nous mangeons mais aussi analyser où nous avons “un avantage comparatif”. Il propose également qu’il y ait un comité national sur la sécurité alimentaire avec toutes les parties prenantes.

« Maurice est un des pays les plus exposés à la crise alimentaire. Dans le contexte de post-coronavirus, Maurice doit renverser la vapeur, et produire au maximum de ce que nous consommons. Il faut d’ailleurs sécuriser et diversifier les sources d’approvisionnements et collaborer avec Madagascar ainsi que les autres pays pour produire ensemble. La crise du coronavirus rend la situation des plus urgentes », estime Paul Bérenger.