Le dirigeant de la Mauritius Tax Payers Association, Allen Sandrazie, demande à tous les employés du secteur privé d’exiger que le NPF leur donne un relevé de compte de toutes leurs contributions à ce jour, avant l’entrée en vigueur de la contribution sociale généralisée (CGS). « Ces contributions pourraient disparaître ou se diluer dans la CSG, surtout pour ceux qui n’auront 65 ans que dans 15 ou 20 ans », a-t-il déclaré.

Allen Sandrazie observe que l’ensemble du budget a épargné les contribuables de nombreuses augmentations, sauf pour les boissons sucrées, « grâce surtout à cette manne de la Banque de Maurice ». Il constate toutefois que la déduction pour les catégories F & G qui concerne les retraités n’augmente que de Rs 15 000. « Ce qui, dans les faits, représente une augmentation des impôts suite à l’augmentation de la pension de vieillesse depuis décembre 2019 », a-t-il déclaré.

La réforme de la pension avec l’introduction de la CSG sans consultation est, selon Allen Sandrazie, considérée « comme un impôt inique et contient beaucoup de zones d’ombre ». Le fait que la contribution des employés du secteur privé à la CSG sera maintenue alors que les bénéfices seront payés aux fonctionnaires est, pour Allen Sandrazie, « tout simplement une insulte aux employés du secteur privé ».