- Publicité -

Plaine-Magnien : l’Integrated Customs Clearance Centre de la MRA achevé à 73 %

Le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, a effectué lundi une visite sur le site de l’Integrated Customs Clearance Centre (ICCC) à Plaine-Magnien, pour faire le point sur l’avancement des travaux de construction de ce nouveau centre de la Mauritius Revenue Authority (MRA).

- Publicité -

La construction du bâtiment de l’ICCC, dont le coût est estimé à Rs 650 millions, a été achevée à 73%. Il est prévu que le centre soit inauguré en janvier 2022.

L’ICCC fournira ainsi toutes les installations nécessaires au dédouanement des marchandises à Plaine-Magnien. Le centre aura pour principaux objectifs de faciliter le commerce, de réduire le temps d’arrêt des marchandises, et de contribuer à la lutte contre le trafic de drogue et le blanchiment d’argent.

Sudhamo Lal, directeur de la MRA, a affirmé que ce bâtiment abritera plusieurs agences frontalières sous un même toit, conformément au concept de Coordinated Border Management (CBM) de l’Organisation mondiale des douanes.

D’ailleurs, il a déclaré que l’ICCC contribuera à améliorer le classement de l’île Maurice en matière de facilité de faire des affaires.

Le Directeur général de la MRA a souligné que la CBM sera très bénéfique pour la communauté commerciale en termes de réduction des coûts de transaction grâce à l’accélération des délais de traitement et de dédouanement, et à la réduction des problèmes et des temps d’attente pour passer d’une agence à l’autre.

À savoir que plusieurs agences gouvernementales ont manifesté leur intérêt pour avoir un bureau auxiliaire à l’ICCC afin de fournir une installation de dédouanement intégrée à l’aéroport.

Le concept de CBM permet aux parties prenantes d’effectuer toutes les transactions, telles que la demande de permis et d’autorisations, le paiement des frais, droits et taxes et le dédouanement des marchandises, dans un seul bâtiment.

En outre, CBM favorise une meilleure synergie entre les différentes agences gouvernementales, ce qui se traduira par une prestation de services plus efficace, une utilisation optimale des ressources disponibles, une meilleure connectivité avec les parties prenantes, un partage plus large des informations et des renseignements, l’application d’une gestion systématique des risques et une meilleure coopération inter-agences.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour