Le leader de l’opposition, Arvin Boolell, a demandé au gouvernement d’abandonner l’Incineration Project du Central Electricity Board (CEB) au coût de Rs 4 milliards.

« Nous ne voulons pas de ce projet dans ce pays », a-t-il lancé au ministre de l’Environnement, Kavi Ramano, lors de la Private Notice Question (PNQ), axée sur la Solid Waste Management Strategy, ce mardi.

Pour le ministre de l’Environnement, l’intention du gouvernement est de « passer d’une économie linaire à une économie circulaire ». « Our reliance on landfill at Mare-Chicose is not sustainable », a-t-il soutenu.

Kavy Ramano a à cet effet rappelé qu’un projet similaire était en développement en 2008 sous le gouvernement travailliste pour le compte de la firme Gamma.

« Ki to pou rapel mwa ? », a rétorqué Arvin Boolell, qui a mentionné que « ce projet du CEB est en quelque sorte le bébé de l’ancien Deputy Prime Minister, Ivan Collendavelloo ».

Par ailleurs, Kavy Ramano a dévoilé que le volume global de déchets ménagers était de 540 000 tonnes disposé à Mare Chicose l’année dernière, soit une croissance de 2,8% d’une année à l’autre. Il a souligné toutefois que l’objectif est de diminuer la pression de transfert à Mare Chicose.

Selon le ministre, l’île consomme quelque 125 millions de Pet Bottles, représentant quelque 2 500 tonnes de plastique. Et que, sur une base annuelle, « 40% des bouteilles en plastique collectées par an sont utilisés pour le recyclage ».

Il a tenu à préciser que le compostage et le recyclage restaient la priorité du gouvernement dans le secteur de l’environnement.