(Photo by Kay Nietfeld / POOL / AFP)

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

– Russie: nouveau record de morts –

La Russie a enregistré mercredi, pour la première fois, plus de 900 morts du Covid-19 en 24 heures, une flambée épidémique exacerbée par une vaccination poussive qui a forcé certaines régions à introduire des pass sanitaires.

Le comptage gouvernemental, qui repose sur une définition très restrictive des décès dus au Covid-19, atteint 212.625 morts à ce jour, faisant de la Russie le pays le plus endeuillé d’Europe.

Mais le bilan réel est bien plus lourd. L’institut des statistiques Rosstat, qui opte pour une définition plus large, faisait quant à lui état de plus de 350.000 morts à la fin juillet.

– Pass sanitaire à Los Angeles –

Il faudra bientôt présenter une preuve de vaccination contre le Covid-19 pour entrer dans un restaurant, un bar ou un cinéma à Los Angeles, selon un arrêté adopté mercredi par le conseil municipal de la deuxième plus grande ville américaine.

Similaire à des directives déjà mises en oeuvre à New York et San Francisco, cet arrêté s’applique aux établissements servant de la nourriture ou des boissons, aux salles de sport, aux lieux de divertissement, aux centres commerciaux et aux salons d’esthétique. Les supermarchés et les pharmacies ne sont pas concernés par ces dispositions qui entreront en vigueur début novembre.

– France: 3e dose de vaccin pour les soignants –

Tous les soignants devraient pouvoir recevoir une « troisième dose » de vaccin contre le Covid 19, ainsi que l’entourage des personnes immuno-déprimées et les membres du personnel du transport sanitaire, ont estimé les autorités sanitaires françaises, ce rappel étant jusqu’alors réservé aux personnes âgées et à risque.

La Haute autorité de santé (HAS) recommande d’étendre ce rappel aux « soignants, (employés des) transports sanitaires et professionnels du secteur médico-social », deux jours après que son homologue européenne a ouvert la voie à une généralisation de la troisième dose.

– RDC: un rapport pointe la mauvaise gestion de la crise sanitaire –

La riposte au Covid-19 en République démocratique du Congo a souffert, comme lors de précédentes épidémies, d’une mauvaise gestion des ressources humaines et financières, estime une étude publiée jeudi par les experts du Groupe d’étude sur le Congo (GEC).

La multiplication des structures ad hoc « ne résout pas les problèmes soulevés par les précédentes ripostes: mauvaise gestion des ressources humaines et financières, mauvaise circulation des informations et rivalités entre les acteurs, qui aboutissent à une mauvaise prise en charge des patients et à une démotivation des personnels de santé ».

« Ces dispositifs ont alourdi considérablement le budget de la riposte sans en améliorer la gestion financière », résume le rapport, qui rappelle que « les deux derniers ministres de la Santé ont été arrêtés à la suite d’allégations de détournements de fonds ».

– La Suède suspend Moderna pour les moins de 30 ans –

La Suède a suspendu « par précaution » le vaccin contre le Covid de Moderna pour les moins de 30 ans en raison d’un risque d’inflammation cardiaque chez les jeunes, dont la probabilité reste toutefois « minime ».

Le Danemark et la Norvège ont eux aussi clarifié l’emploi du vaccin Spikevax, le nom du vaccin de Moderna, désormais formellement déconseillé pour les moins de 18 ans.

– « Payez vous-mêmes vos tests » –

Le Hertha Berlin, un club de Bundesliga, va exiger que ses joueurs et les membres de son personnel qui refusent de se faire vacciner paient leurs propres tests Covid-19 à l’avenir.

– Plus de 4,8 millions de morts –

La pandémie a fait au moins 4.813.581 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles, mercredi en milieu de journée.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 707.660 décès, suivis par le Brésil (599.359), l’Inde (449.538) et le Mexique (279.896).

L’OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.